lundi 25 mars 2019

L’Assemblée Générale de l’ONU devra endosser mercredi le Pacte mondial pour les migrations de Marrakech

L’Assemblée Générale des Nations-Unies devra endosser, mercredi, le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, adopté le 10 décembre à Marrakech par une majorité écrasante de plus de 160 Etats membres.

Document historique pour une coopération internationale renforcée sur la question migratoire, le Pacte mondial de Marrakech “devra être endossé mercredi par l’Assemblée Générale”, a indiqué la porte-parole de la Présidente de cette instance onusienne.

Le document sera ainsi entériné lors d’une séance plénière de l’Assemblée Générale, marquée par la participation notamment du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et la Présidente de l’AG, Maria Fernanda Espinosa, ainsi que les représentants des Etats membres de cette organisation mondiale.

Salué comme “une réalisation importante”, le Pacte mondial sur la migration constitue un document complet visant à mieux gérer les migrations internationales, à relever leurs défis et à renforcer les droits des migrants tout en contribuant au développement durable.

Dans un message mardi à l’occasion de la Journée internationale des migrants, célébrée le 18 décembre de chaque année, le Secrétaire général des Nations-Unies a appelé à suivre la voie du Pacte mondial de Marrakech “pour faire en sorte que les migrations profitent à tous”.

“Les migrations favorisent la croissance économique, le dynamisme des sociétés et la tolérance”, a souligné le chef de l’ONU à cette occasion. “Elles offrent une chance à des millions de personnes en quête d’une vie meilleure, et profitent aussi bien aux communautés d’origine et qu’à celles de destination”.

“Le Pacte nous aidera à relever les véritables défis que posent les migrations tout en tirant parti de leurs nombreux avantages”, a estimé M. Guterres.

Document non-contraignant, le Pacte sur les migrations est “axé sur l’être humain et ancré dans les droits de l’Homme”, a rappelé le Secrétaire général de l’ONU. “Il montre la voie à suivre pour offrir davantage de voies légales de migration et lutter plus fermement contre la traite d’êtres humains”.

Le 19 septembre 2016, l’Assemblée générale des Nations Unies avait adopté une série d’engagements connus sous le nom de Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants. La Déclaration réaffirme l’importance du régime de protection internationale et incitent les Etats membres à renforcer les mécanismes de protection des personnes en mouvement à travers le monde.

La Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants a ouvert la voie à l’adoption de deux Pactes : Le Pacte sur les migrations, adopté le 10 décembre à Marrakech qui est distinct du Pacte sur les réfugiés adopté le 17 décembre à New York.

Avec MAP

Voir aussi

SM le Roi préside une séance de travail consacrée à la mise à niveau de la formation professionnelle

Le Roi Mohammed VI a présidé, ce jour, au Palais Royal de Rabat, une séance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.