samedi 16 décembre 2017

Fête du Trône : Grâce royale pour 1.178 détenus, dont Sylia Ziani et les jeunes du PJD

A l’occasion du 18ème anniversaire de l’accession au Trône de SM Mohamed VI, le Souverain a accordé la grâce royale à 1178 personnes, dont certaines se trouvent en détention et d’autres en état de liberté, condamnées par les différents tribunaux du Royaume.

En cette occasion, le Roi a accordé sa grâce à 58 membres du mouvement de contestation dans le Rif, qui n’ont pas commis de crimes ou d’actes gravissimes lors des événements en considération de leur situation familiale et humaine. Parmi ces graciés, figure la chanteuse Sylia Ziani,  la seule femme parmi les détenus.

Pour les mêmes considérations, SM le Roi a également accordé sa grâce aux jeunes membres du PJD qui sont emprisonnés pour apologie du terrorisme.

Les personnes graciées, qui sont donc au nombre de 1.178, se répartissent comme suit:
* Les bénéficiaires de la grâce royale qui se trouvent en état de détention sont au nombre de 911 détenus, se répartissant comme suit:
– Grâce sur le reliquat de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 04 détenus.
– Réduction de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 881 détenus.
– Commutation de la peine capitale en perpétuité au profit d’un détenu.
– Commutation de la peine à perpétuité en peine à temps au profit de 25 détenus.
 * Les bénéficiaires de la grâce royale qui sont en état de liberté sont au nombre de 267 personnes, se répartissant comme suit:
– Grâce sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat au profit de 58 personnes.
– Grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende au profit de 07 personnes.
– Grâce sur les peines d’emprisonnement et d’amende au profit de 22 personnes.
– Grâce sur la peine d’amende au profit de 180 personnes.
Il faut s’attendre à de nouvelles décisions similaires dans un futur proche. Le mois d’aout par exemple, recèle deux rendez-vous propices: la Révolution du Roi et du peuple (20 août) et la Fête de la jeunesse (21 août).

Sanaa Aaddaj Eloudghiri

Voir aussi

Concombres de mer/Maroc : Trésor méconnu, braconniers et marché de dupes

La pêche illicite des concombres de mer prend de l’ampleur au Maroc. Elle a déjà …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.