vendredi 15 décembre 2017

Maroc-Mondial 2018 : Encore 90 mn avant le grand rêve

La Maroc s’est imposé par 3 buts à 0 face au Gabon et s’est mis aux commandes de son groupe, en attendant la dernière journée des qualifications face à la Côte d’Ivoire. Un match nul  suffira à l’équipe nationale pour entamer le Mondial 2018 en Russie.

En effet, c’est au terme de la 5èmeet avant dernière journée (groupe C) des qualifications africaines au Mondial-2018 de football que la sélection marocaine a remporté son match face au Gabon, samedi 7 octobre, au complexe Mohammed V de Casablanca.

Le match et l’après-match

Les hommes d’Hervé Renard ont pu s’attribuer les trois points du match, grâce à un brillant exploit de toute l’équipe. Une première réalisation à la 38èmeminute, suite à l’excellent centre d’Amrabat, repris par Khalid Boutaib. Un premier but qui allait ouvrir l’appétit du Onze national, fortement soutenu par quelque 45.000 supporters,tous de rouge vêtus et qui n’attendaient de ce match qu’un seul dénouement: la victoire… Celle-ci leur a été magistralement offerte par les poulains d’Hervé Renard, grâce au hat-trick réussi par Boutaib. Ainsi, au bout des 10 premières minutes de la seconde période (55ème), le même Boutaib double la mise, suite à un centre décisif de MbarkBoussoufa. Ce même joueur, comme pour combler les Marocains de bonheur, marquera un troisième but à la 72ème minute. L’attaquant du club turc de Malatya sport, auteur du triplé lors de cette rencontre, entrera désormais dans les annales du foot national… Pourvu qu’il fasse la même chose face à la Côte d’Ivoire, le mois prochain, pour finaliser la qualification du Maroc et permettre la réalisation du rêve attendu depuis vingt ans déjà: le Maroc en Coupe du Monde.

Hervé Renard, lui aussi au comble de la joie, a tenu, lors de la Conférence de Presse d’après-match,à féliciter ses joueurs pour leur rendement. «Les Gabonais avaient une tactique: envoyer de longs ballons pour Aubameyang. Nous avons neutralisé ce schéma grâce à un pressing haut, enclenché par le trio El Ahmadi, Boussoufa et Belhanda», a déclaré le sélectionneur national.

Renard a aussi tenu à remercier le public qui a joué un grand rôle lors de ce match: «Nous savions que le public de Casablanca était exigeant, nous avons choisi le bon timing pour le retrouver. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été parfait dans son rôle. Nous le remercions pour tout ce qu’il a apporté pendant le match».

Le public Marocain célèbre la victoire

Si Renard a remercié le public, ce dernier lui a également été reconnaissant pour cette performance. En témoignent les scènes de liesse qui ont animé,ce samedi soir, plusieurs villes marocaines, dès que l’arbitre sud-africain, Victor Miguel Gomes, a mis fin au match Maroc-Gabon…
Le public marocain, qui a suivi cette rencontre ayant permis aux Lions de l’Atlas d’accaparer la première place du groupe C, a été nombreux à sortir dans les avenues et boulevards, drapeaux à la main et scandant des hymnes à la gloire du Onze national, qui vient en effet de signer un exploit tant espéré!
Son des klaxons et chants ont ainsi célébré l’excellente prestation de Hakimi, Amrrabet, Boutaib ou encore Boussoufa, éléments clés dans cette victoire qui rapproche la sélection nationale d’une qualification, dont le match se jouera le 6 novembre à Abidjan face aux Eléphants ivoiriens.
Nul ne peut contester que le parcours des Lions de l’Atlas dans ces qualifications du Mondial 2018 ait été excellent, malgré les scores nuls concédés face à la Côte d’Ivoire (0-0) à Marrakech et au Gabon (0-0) à Libreville. Les Lions se sont rattrapés en écrasant le Mali (6-0) à Rabat et en battantnettement, samedi soir à Casablanca,les Panthères du Gabon (3-0).
La joie des supporters sera encore plus grande quand l’équipe nationale décrochera l’unique billet qualificatif de son groupe à la Coupe du Monde Russie-2018, pour redonner au ballon rond national son rayonnement d’antan.
Dans l’autre match du groupe C, disputé dans la soirée du vendredi 6 octobre, la Côte d’Ivoire et le Mali se sont quittés sur un match nul (0-0).Au classement du groupe, le Maroc devient leader (9 pts) à une longueur d’avance sur la Côte d’Ivoire 2èmeet à 4pts du Gabon (3ème). Le Mali est dernier avec 3 pts.

Lors de la 6èmeet dernière journée des qualifications, le 6 novembre prochain, les Lions de l’Atlas joueront en déplacement face à la Côte d’Ivoire, alors que leGabonrecevra le Mali (tous deux déjà éliminés).

Mondial 2018ou le rêve (presque) réalisé…

Un dernier match sépare la sélection nationale,ainsi que tout le peuple marocain,d’un énorme bonheurattendu depuis 20ans. En effet, le Maroc n’a pas réussi à se qualifier àun mondial depuis l’édition 1998 qui s’est déroulée en France.Aujourd’hui, les hommes d’Hervé Renard y sont presque, après avoir réalisé d’excellents résultats

… Et place aux récompenses

La Fédération royale marocaine de football a promis d’offrir une  prime auxLions de l’Atlas estimée à 1 MDH par joueur, en cas de qualification en Coupe du Monde 2018. En effet, il existe déjà un accord dans ce sens, fixé initialement à 500.000DH. Sauf que le président de la FRMF, Faouzi Lakjaa, aurait décidé de placer la barre un peu plus haut et de doubler la mise, surtout que la sélection nationale n’est pas très loin d’atteindre cet objectif.

Leurs déclarations…

Hervé Renard, sélectionneur

«Il reste une marche et il faut absolument la franchir, sinon on oublie tout le reste. Aujourd’hui, je pense qu’on a les moyens pour la franchir. On a fait beaucoup de progrès par rapport au début des éliminatoires, il y a un an. Il faut concrétiser cela. Dans ce groupe, je pense qu’on est l’équipe qui mérite de se qualifier par rapport à notre régularité. Maintenant, il va falloir mériter la qualification lors de ce dernier match à Abidjan. Les joueurs ont fait ce qu’il fallait, devant un public aussi exigeant et aussi chaleureux à Casablanca. Ce soir (samedi 7 octobre), tout s’est passé à merveille. Tant mieux pour tout le monde. On célèbre bien cette victoire et on va se concentrer sur ce dernier match qui est crucial».

Khalid Boutaïb, attaquant

«C’est mon troisième hat-trick, mais de loin le plus important de ma carrière, parce que c’est dans les qualifications de la Coupe du Monde. On sait que tout le pays attend ça et je suis très content d’avoir réussi cet exploit. J’ai beaucoup de concurrence dans le poste d’attaquant avec mes coéquipiers. La réalité d’un match n’est pas forcément celle de l’autre. C’est à moi d’être régulier et de continuer de travailler, pour être présent à Abidjan. Nous avons beaucoup parlé entre nous, nous savions qu’il fallait gagner absolument contre le Gabon. J’espère qu’on pourra concrétiser le rêve de tous les Marocains d’aller en Coupe du monde. Non, ce n’est pas moi le héros, c’est toute l’équipe. On a pris de la confiance, mais il ne faut pas se leurrer. La Côte d’Ivoire est une grande équipe et on jouera à l’extérieur. Donc, ce ne sera pas du tout facile».

Amine Harit, milieu de terrain

«C’est une soirée mémorable, devant toute ma famille et le public casablancais. Je connaissais le public de Casablanca, mais j’avais des frissons. On a pris les trois points ce soir et on est en tête du groupe, c’est le plus important. Je ne m’attendais pas à un accueil aussi chaleureux. Avec la victoire au bout, je ne peux rien demander de plus. Je vis un rêve de pouvoir jouer pour mon pays. C’est clair qu’on a un pied en Coupe du Monde, mais aller en Côte d’Ivoire pour jouer le match nul serait une erreur grossière. On ira à Abidjan avec l’intention de gagner et on ira en Coupe du Monde parce qu’on le mérite».

Les qualifications

Ce week-end (6, 7 et 8 octobre), la Pologne, le Nigeria, le Costa Rica, la Pologne, la France, l’Egypte…, outre le Brésil, l’Argentine, Trinité-et-Tobago (mardi 10 octobre) ont décroché leur billet pour le Mondial qui aura lieu en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018. Plus tôt dans la semaine, trois grandes nations du football, (Espagne, Allemagne et Angleterre) avaient déjà décroché leur billet pour la Russie.

Le Nigeria, premier pays africain à se qualifier

Samedi 7 octobre, le Nigeria est devenu le premier pays africain à se qualifier. Les Super Eagles ont définitivement distancé les Zambiens, leurs rivaux du groupe B, grâce à un but d’Alexander Iwobi, jeune attaquant d’Arsenal (21 ans).

L’Egypte rejoint le Nigeria

Premier pays africain à disputer une Coupe du Monde en 1934, l’Egypte aura attendu vingt-huit ans avant de disputer sa troisième phase finale. Les Egyptiens se sont qualifiés, dimanche 8 octobre, pour leur troisième Mondial, alors que leur deuxième et dernière participation remontait à 1990.

Le Costa Rica confirme son nouveau statut

Après le Mexique, le Costa Rica est la deuxième nation de la zone CONCACAF (Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes) à avoir triomphé des éliminatoires. L’équipe du Costa Rica n’avait besoin que d’un point, lors de la réception du Honduras, pour valider sa qualification. Menés (1-0) jusqu’à la 95ème minute de jeu, les Costariciens peuvent remercier Kendall Waston, buteur au bout des arrêts de jeu. Dans cette zone, les Etats-Unis devraient s’emparer du troisième ticket directement qualificatif, tandis que le Panama et le Honduras tenteront d’arracher la place de barragiste contre le vainqueur d’Australie-Syrie.

La Pologne fera partie du voyage en Russie

Les Polonais ont terminé premier du groupe E grâce à leur succès contre le Monténégro. Les coéquipiers de Robert Lewandowski ont devancé les Danois qui devront passer par les barrages.

Ghita Hanane

Voir aussi

Qualifications : Benatia jouera contre la Côte d’Ivoire

La Fédération Royale Marocaine de Football a annoncé que l’équipe nationale sera au complet, lors …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.