Santé militaire | Le SG du CIMM salue la gestion efficace par le Maroc des effets du séisme d’Al Haouz

Le Lieutenant-Général, Pierre Neirinckx, Secrétaire général du Comité International de Médecine Militaire (CIMM) a salué, mercredi à Marrakech, la gestion efficace par le Maroc des effets du séisme d’Al Haouz qui a touché plusieurs provinces du Royaume.

“Nous sommes admiratifs face à votre dévouement et vos interventions lors de la gestion de cette catastrophe qui a coûté la vie à tant de victimes et en a blessé tant d’autres”, a indiqué M. Pierre Neirinckx à l’ouverture des travaux du 6è Congrès panarabe et du 6è Congrès maghrébin de médecine militaire.

Le SG du CIMM s’est également dit “reconnaissant”, au nom de la Communauté médicale militaire internationale, du Comité International de Médecine Militaire, à Sa Majesté le Roi Mohammed VI et aux Forces Armées Royales (FAR) d’avoir maintenu l’organisation de ce Congrès régional panarabe et maghrébin sous l’égide du CIMM.

Et de rappeler que les pays membres du CIMM, réunis lors du Congrès régional panafricain en Egypte, avaient observé un moment de recueillement à la mémoire des personnes décédées et des blessés du séisme d’Al Haouz, ainsi qu’à celles des inondations meurtrières survenues en Libye.

Par ailleurs, M. Neirinckx a souligné que le monde s’embrase sur presque tous les Continents avec l’accroissement des désastres naturels, des conflits armés et d’actes terroristes avec tout ce qui en découle en termes de victimes civiles et militaires et de personnes déplacées.

“Face à l’afflux de patients et de blessés, nous ne pouvons que poursuivre notre mission d’échange des connaissances pour améliorer la qualité des soins à toutes les victimes, abstraction faite de leur camp, de leur statut ou de leurs convictions”, a-t-il dit.

Parallèlement aux échanges scientifiques durant plus d’un siècle, le CIMM s’est engagé à enseigner et à promouvoir le respect et l’application du Droit Humanitaire International, des Conventions de Genève et leurs protocoles additionnels, au travers de Congrès et de formations en matière de Droit des conflits armés, enchaîne M. Neirinckx, soulignant la nécessité de prendre toutes les mesures nécessaires en promouvant la prévention et l’éducation dans ces domaines.

Le Secrétariat Général du CIMM se tient “prêts à aider ceux qui exprimeraient un besoin de soutien sans aucun parti pris, dans le respect des valeurs auxquelles nos pays membres ont adhéré, à savoir : l’indépendance, la neutralité, l’impartialité, l’universalité, la fiabilité, la qualité et la transparence”, assure le SG du CIMM, notant que le CIMM réitère son engagement à promouvoir toutes les actions susceptibles de contribuer à la paix, pour le bien de tous.

Pour sa part, le Médecin Général de Brigade, Mounir Azaiez, Directeur général de la santé militaire de Tunisie, a fait part de sa confiance que le Service de santé des FAR, en se chargeant de la présidence des Groupes de travail régionaux panarabe et maghrébin, œuvrera à relever les défis pour un meilleur échange et diffusion du savoir dans le domaine de la médecine militaire.

“Je suis fermement convaincu que le Maroc continuera à jouer un rôle central dans le renforcement des liens entre les membres des groupes de travail”, a-t-il dit.

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat – Major Général des Forces Armées Royales, l’Inspection du Service de Santé des FAR organise, sous l’égide du Comité International de Médecine Militaire, le 6è Congrès régional Panarabe et le 6ème Congrès Régional Maghrébin de médecine militaire et ce du 22 au 25 novembre à Marrakech.

Prennent part à ces congrès, des conférenciers et acteurs de la santé militaire en sus des délégations des pays arabes membres des Groupes de travail régionaux Panarabe et Maghrébin de médecine militaire, ainsi que de plusieurs pays invités, outre des personnalités civiles et militaires.

Ce conclave a pour thème principal les principaux défis de la médecine militaire de demain, avec un focus sur les nouvelles approches appliquées en zone de combat et /ou en situation de catastrophe, l’action médico – sociale sur le plan national et international et la qualité des soins en milieu militaire.

A noter que le Service de Santé des Forces Armées Royales assurera la présidence des Groupes de travail régionaux panarabe et maghrébin de médecine militaire pour un mandat de deux ans.

LR/MAP

,

Voir aussi

Abdellatif Hammouchi,Andrei Augusto Passos Rodrigues,Brésil,DGSN

DGSN | Hammouchi signe un mémorandum d’entente avec son homologue brésilien

Le Directeur général de la Sûreté Nationale et de la Surveillance du Territoire, Abdellatif Hammouchi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...