Ramadan | Rabat accueille la nuit du “Saint Coran” dans une atmosphère de piété

Dans une atmosphère de piété, la ville de Rabat a accueilli, vendredi soir, “la Nuit du Saint Coran”, un rendez-vous annuel destiné à célébrer le Saint Coran à l’occasion du mois sacré de Ramadan.

Cette soirée religieuse ramadanesque, initiée par le ministère des Habous et des affaires islamiques, a été ponctuée par des récitations collectives et individuelles du Saint Coran à la méthode marocaine, avec ses différentes variantes qui se distinguent chacune par sa propre diction, intonation ou prononciation.

Ce rendez-vous annuel qui reflète l’attachement des Marocains au Saint Coran s’inscrit dans le cadre de la promotion de ces différentes variantes, mises en avant dans un documentaire projeté à cette occasion.

Comme à l’accoutumée, cette “nuit du Saint Coran” a rendu hommage aux mémorisateurs du Saint Coran et à ceux qui veillent à Son apprentissage, Sa déclamation et Sa psalmodie.

Des hommages ont ainsi été rendus à Abdallah Aich, qui s’est distingué dans la psalmodie du Coran à la méthode marocaine, à Jouiria Charef et Abderrahmane El Abidi, plus jeunes mémorisatrice et mémorisateur du Saint Coran ainsi qu’à Abdenabi Berrahmania et Hassania Abed, parmi les personnes à besoins spécifiques.

PHOTOS – Le Prince Harry et la princesse Meghan Markle savourent la cuisine marocaine

En outre, Mohamed El Qadi et Oum Kaltoum Istili ont été honorés pour avoir contribué respectivement à la formation de plus de 300 et 46 mémorisateurs et mémorisatrices, tandis que le prix du meilleur émission radio consacrée au Saint Coran a été attribué à la journaliste Hayat Essafi pour son émission “Ouns Al Majaliss”.

La cérémonie a également rendu hommage à des lauréats de concours internationaux du Saint Coran au titre de l’année 2023, à savoir Hamza Sabo et Abdesamad Warash.

A cette occasion, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq a indiqué que l’objectif de “la Nuit du Coran” est de célébrer l’attachement des Marocains au Saint Coran, rappelant la Haute sollicitude dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, entoure le Saint Coran.

Le ministre a mis en avant l’intérêt qu’accorde le Royaume au Saint Coran, comme en témoigne le développement des écoles coraniques (katatibs) dont le nombre s’élève à 12.290, précisant que 68% de ces écoles se trouvent en milieu rural et 92% relèvent de mosquées.

Rabat-Libreville : Voilà pourquoi nous sommes au Maroc…

Les katatibs accueillent plus de 400.000 élèves, dont la moitié sont des filles, et sont supervisés par 14.193 mémorisateurs dont 61% sont des imams de mosquées, a-t-il poursuivi, soulignant en outre la place accordée à la mémorisation du Saint Coran dans le cadre de l’enseignement originel.

En ce qui concerne l’Université Al Quaraouiyine, le ministre a indiqué que l’accès à l’Institut Dar El Hadith Al Hassania sera dorénavant conditionné à la mémorisation complète du Saint Coran, faisant savoir les cycles de master et de doctorat seront créés au sein de l’Institut Mohammed VI des lectures et études coraniques.

Quant à l’édition du Saint Coran, le ministre a affirmé que la Fondation Mohammed VI pour l’édition du Saint Coran a distribué cette année 500.000 exemplaires du Coran Mohammadi à travers le Royaume. De même, de nombreuses institutions gouvernementales et associations de la société civile, consulats, ambassades et plusieurs pays africains ont reçu de la part de la fondation des exemplaires du Saint Coran, a-t-il conclu.

LR/MAP

,

Voir aussi

Alexander De Croo,Belgique,Hadja Lahbib,Maroc,Sahara marocain

Sahara Marocain | La Belgique réitère son soutien au plan d’autonomie

La Belgique considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme “un effort sérieux et crédible …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...