Mayara s’entretient avec le président du Tribunal administratif de l’UA

Le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara, s’est entretenu, jeudi à Rabat, avec une délégation du Comité technique de l’Union africaine, conduite par le président du Tribunal administratif de l’UA, Sylvester Salufu Mainga, actuellement en visite au Maroc.

Lors de ces entretiens, M. Mayara a évoqué “les grands acquis réalisés par notre pays dans le domaine judiciaire, après l’adoption de la Constitution de 2011 qui considère le pouvoir judiciaire comme étant une autorité indépendante et autonome, consacrant ainsi le principe de la séparation des pouvoirs”, indique la Chambre des conseillers dans un communiqué.

Le président de la Chambre des conseillers a mis l’accent sur les garanties constitutionnelles et juridiques dont le législateur constitutionnel marocain a entouré l’autorité judiciaire afin qu’elle puisse exercer ses nobles fonctions avec toute l’intégrité et l’impartialité requises, ajoute la même source.

M. Mayara, poursuit le communiqué, a également abordé “le retour sincère du Royaume au sein de l’Union africaine en vue de renforcer l’action africaine commune au service du développement économique et social, ainsi que de la concrétisation des aspirations des peuples africains à la prospérité, la sécurité et la stabilité”.

Casablanca | Inauguration du consulat de la République de Malte

“Sous les Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc met tout en œuvre pour renforcer le dynamisme de tous les organes et institutions de l’Union africaine”, a-t-il souligné, rappelant aussi le rôle central joué par le Parlement marocain au sein du Parlement panafricain (PAP) en vue de consolider sa position et d’opérationnaliser ses principales fonctions en tant qu’institution représentative des peuples africains veillant sur leurs intérêts supérieurs.

De son côté, M. Salufu Mainga a indiqué que la visite de la délégation du Comité technique de l’UA au Maroc s’inscrit dans le cadre des consultations et discussions en cours entre les parties africaines afin de réviser la Loi fondamentale encadrant l’action du Tribunal administratif de l’UA, qui date de 1966, relevant que le contenu et les dispositions de ce texte ne suivent plus le rythme des développements de l’action institutionnelle africaine conjointe.

Il a également fait savoir que le Comité technique de l’UA est sur le point d’achever l’élaboration d’une proposition de projets d’amendements qui sera bientôt soumise à l’autorité africaine compétente pour approbation.

Le Maroc s’est toujours employé à être un catalyseur du développement et un pourvoyeur de paix et de sécurité en Afrique

LR/MAP

,

Voir aussi

Addis-Abeba,UA,Fontaine,Royaume du Maroc,organisation panafricaine

Addis-Abeba | Inauguration au siège de l’UA d’une Fontaine offerte par le Royaume du Maroc à l’organisation panafricaine

Une Fontaine offerte par le Royaume du Maroc à l’Union africaine (UA) a été inaugurée, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...