La FMEJ condamne le comportement “abject” de la chaine algérienne “Echourouk”

Presse écrite et électronique au Maroc : La FMEJ ne cache pas ses inquiétudes

La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a condamné le comportement “abject” de la chaîne de télévision algérienne “Echourouk” qui a diffusé une émission attentatoire à la Personne de Sa Majesté le Roi.

Dans un communiqué dimanche, la FMEJ et ses différents structures et adhérents ont réitéré leur mobilisation constante en faveur de la défense de la cause nationale et contre toute rumeur ou contre-vérité visant la Patrie et le peuple.

Par la même, la Fédération a dénoncé toute tentative ciblant les institutions nationales et la Personne de Sa Majesté le Roi de la part de la machine algérienne de propagande, tout en qualifiant “d’abject” le comportement de la chaine “Echourouk” qui se veut une “attaque grossière” contre le peuple marocain et SM le Roi.

Il s’agit d’un comportement haineux et d’une violation “flagrante” de l’éthique et des règles de déontologie, a-t-elle relevé.

La FMEJ a également insisté sur l’importance d’avoir à l’esprit le rôle central des médias et de la presse dans le combat en défense de l’intégrité territoriale du Maroc, ainsi que sur la nécessité d’en prendre compte dans la mise en place des fondements de tout modèle de développement dans les provinces du Sud.

Il y a lieu aussi de réunir les moyens, les ressources et les plans qui permettent notamment la mise à niveau professionnelle, éthique et économique de la presse régionale, a indiqué la même source.

Par ailleurs, la Fédération a ajouté qu’elle a tenu à Laâyoune l’assemblée générale élective de sa section des provinces du Sud sous le signe: “Une presse régionale forte pour la défense des causes nationales”, relevant qu’il a été convenu d’adopter une restructuration et de s’engager dans le parachèvement ses dispositions procédurales et organisationnelles sous la supervision du bureau exécutif, conformément aux lois et statuts de la Fédération.

Cette restructuration s’appuie sur la formation d’une section autonome dans les trois régions des provinces du Sud, indique la source, précisant que des assemblées générales constitutives des trois sections ont eu lieu sous la supervision du président de la FMEJ et d’une délégation du bureau exécutif.

Les participants à ces réunions ont discuté des détails de la constitution de ces sections et adopté à nouveau les statuts de la Fédération et son règlement intérieur, tout en soulignant leur engagement à travailler depuis ses structures ainsi que leur mobilisation à développer son action et renforcer son rayonnement territorial, son plaidoyer et son encadrement.

Ces travaux se sont soldés par l’élection des bureaux des trois sections dans les régions de Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.

Cette restructuration a été entérinée par la dissolution de l’ancienne et unique section régionale de la FMEJ dans les provinces du Sud, indique le communiqué.

Il s’agit, selon la même source, d’une nouvelle étape au cours de laquelle les bureaux des trois sections se chargeront notamment de l’élaboration de ses contours et de l’activation des mécanismes de travail adéquats, des stratégies et programmes d’encadrement et de plaidoyer convenables, et ce en toute harmonie avec le bureau exécutif de la Fédération et ses différentes composantes à l’échelle nationale et en s’inspirant des recommandations de l’étape de Laâyoune et en s’appuyant sur la qualité des discussions et la volonté forte exprimée par les participants.

D’autre part, les discussions lors des assemblées générales des trois sections susmentionnées ont évoqué les contraintes des entreprises de la presse écrite et électronique, s’agissant notamment de l’absence d’imprimeries régionales et d’un système de distribution des journaux, ce qui contraint la presse écrite, malgré le manque de moyens, à recourir aux imprimeries de Casablanca ou Rabat. Cette réalité interpelle les acteurs économiques régionaux et leur rôle notamment dans la promotion de l’investissement dans ce secteur, selon le communiqué.

Lire aussi
En accueillant le dénommé Brahim Ghali, le gouvernement espagnol s’est englué dans un marécage de contradictions

La Fédération a également indiqué que les participants ont relevé la faiblesse notamment de l’offre publicitaire régionale et le caractère aléatoire caractérisant l’accès à cette offre, ce qui interpelle les sponsors, les acteurs économiques, les institutions publiques et élues et exige l’élaboration d’un système général de cet “aspect critique” de la vie des journaux et leur développement.

Ils ont appelé à l’élaboration d’un modèle économique approprié à la presse régionale, à même de lui garantir des ressources et développer les conditions de sa mise à niveau générale.

La Fédération a, en outre, attiré l’attention des autorités publiques au niveau central, notamment le Département de la Communication, à l’importance d’élargir le soutien public exceptionnel relatif aux répercussions de l’épidémie du nouveau coronavirus à la presse régionale, écrite et électronique, dans les provinces du Sud, ainsi que de prendre l’ensemble des mesures susceptibles de faciliter l’accès à ce soutien exceptionnel et d’en bénéficier le plus tôt possible.

Elle a appelé aussi à mettre en place des bases et des conditions convenables pour la presse régionale dans les provinces du Sud, tout en évoquant les enjeux actuels, et ce pour faciliter son accès au soutien public annuel ordinaire, que la FMEJ revendique son rétablissement dans le cadre des dispositions de la loi et de l’approche participative avec les représentants des éditeurs.

La FMEJ a, de même, appelé les autorités publiques, aux niveaux central, régional et local, ainsi que les collectivités élues, les acteurs économiques locaux, à adhérer à ce chantier de mise à niveau de la presse régionale, de hisser son modèle économique et entrepreneurial, renforcer le soutien à la presse régionale et diversifier ses sources tout en développant les opportunités de formation et d’encadrement en sa faveur.

La Fédération a indiqué qu’elle se projette dans cette aspiration et exprime sa disposition à adhérer, de par sa position professionnelle, de plaidoyer et d’encadrement, aux côtés des autorités publiques, des instances élues et des institutions économiques, en vue de relever le défi, et faire en sorte que les provinces du Sud abritent des institutions médiatiques fortes, disposant d’une stabilité financière et économique, fondées sur le professionnalisme et l’efficacité, conformément aux règles de l’éthique.

“Au vu des conditions de l’exercice du journalisme dans les provinces du Sud, et des problèmes et de la précarité du secteur aux niveaux économique et gestionnaire, la FMEJ insiste sur l’importance de développer la force professionnelle et d’encadrement, améliorer les conditions d’investissement et d’aménagement relatives au secteur dans la région, en plus de l’importance de bâtir la relation entre les responsables et les professionnels de la presse sur le respect et l’estime, ainsi que de rendre l’information accessible aux professionnels, renforcer la communication organisée et claire avec les représentants du secteur, de façon à contribuer à réussir tous les programmes et chantiers de réforme, de mise à niveau et d’encadrement”, précise le communiqué.

Cette assemblée générale s’est déroulée en présence d’une délégation du bureau exécutif de la FMEJ présidée par M. Noureddine Miftah, président de la Fédération, et composée du vice-président Mahtat Rakas et des membres du bureau exécutif Hajiba Maelainin, Mohamed Chaouki.

Elle a connu aussi une participation remarquée des éditeurs des journaux électroniques des trois régions du Sud, représentant plus de 42 institutions médiatiques, ce qui a constitué une étape d’organisation et de représentation essentielle dans le parcours de la FMEJ, conclut le communiqué.

LR/MAP

Voir aussi

Chambre des Conseillers,PLF-2022

Chambre des Conseillers | Adoption en commission de la première partie du PLF-2022

La commission des finances et du développement économique à la Chambre des Conseillers a adopté …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...