École Centrale de Casablanca 151 millions de dirhams pour la construction

Les travaux de construction de l’Ecole Centrale de Casablanca commenceront sous peu. C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Abdelkader Aâmara, en visite (lundi 6 mai) à Paris pour s’informer des préparatifs de la création de cet établissement.
Les critères d’acceptation à «Centrale Casablanca» seront les mêmes que ceux de Centrale Paris: un processus sélectif via un concours, avec des frais de scolarité payante et un système de bourse qui permettra aux étudiants issus des couches modestes d’avoir leur chance d’accéder à cette école.

D’ailleurs, ce sera une école publique adossée à une fondation à but non-lucratif, dans le cadre d’un partenariat avec l’École Centrale qui supervisera le cursus, la pédagogie et les enseignements importants, a expliqué le ministre. Bien que la totalité du cursus se fasse au Maroc, il n’est pas exclu que certains modules et diplômes puissent être complétés à Centrale Paris ou chez l’un de ses partenaires dans le monde. Prévue pour septembre 2014, elle sera implantée sur le campus universitaire de Bouskoura. Sa construction (plus équipements) sera financée par l’État marocain pour un montant de 151 millions de dirhams.

Lire aussi
Casablanca | La régie autonome des frigorifiques réceptionne les vaccins anti-Covid d'AstraZeneca

Voir aussi

Jordanie,Maroc,coopération,Économie

Le président de la Chambre des conseillers s’entretient avec l’ambassadrice de Jordanie

Le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara, s’est entretenu, mercredi à Rabat, avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...