Atlanta | Large soutien à la résolution du Maroc sur la prévention de la corruption

La 10ème conférence des Etats parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC), dont les travaux ont pris fin vendredi à Atlanta, a adopté au terme d’une longue négociation, 11 résolutions par consensus, dont celle présentée par le Maroc portant sur le “Suivi de la Déclaration de Marrakech sur la prévention de la corruption”.

La résolution du Royaume qui a bénéficié du plus large soutien, a été co-sponsorisée par un nombre élevé d’Etats parties à la Convention, notamment les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume Uni, France), l’Union européenne et ses 27 membres, un nombre important de pays du G77, d’Afrique, d’Amérique Latine, d’Asie, des Caraïbes, de l’Océanie et d’Europe de l’Est.

La résolution sur le suivi de la Déclaration de Marrakech, portant sur la prévention de la corruption dans le système de lutte contre ce fléau, a été enrichie par les recommandations pertinentes du Groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur la prévention de la corruption. Elle encourage, entre autres, les Etats parties à participer et à organiser des conférences régionales, pour faciliter la mise en œuvre complète et optimale de la Convention des Nations Unies contre la corruption.

Assurances Atlanta voit africain

Dans ce contexte, l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC) avait organisé, en octobre dernier, une conférence régionale africaine, qui a regroupé une vingtaine de pays du continent, à l’issue de laquelle les participants ont adopté la «Déclaration de Rabat» qui a été soumise en tant que document officiel de la 10ème Session de la Conférence des Etats parties à la Convention des Nations Unies contre la Corruption.

Par ailleurs, la résolution du Maroc reprend dans son dispositif les propositions du Royaume, en l’occurrence l’importance de promouvoir la ratification universelle de la convention des Nations unies contre la corruption, la création d’un observatoire international de lutte contre la corruption pour échanger les expériences et les meilleures pratiques et l’encouragement de donateurs nationaux, régionaux et internationaux ainsi que les pays bénéficiaires à intensifier la coopération et la coordination dans le domaine de la prévention de la corruption.

Parlement Andin | Cristina Reyes réitère son engagement à approfondir les relations avec le Maroc

Outre le président de l’INPPLC, Mohammed Bachir Rachdi, la délégation marocaine à la conférence tenue à Atlanta dans l’Etat américain de Géorgie (11-15 décembre) est composée notamment de l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies et des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane, du gouverneur, directeur des Affaires politiques au ministère de l’Intérieur, Youssef Ennahi, et l’Inspecteur général des finances, Mohamed Manchoud, ainsi que de représentants de divers départements ministériels et institutions publiques et privées.

LR/MAP

,

Voir aussi

alerte-meteorologique:-adm-appelle-a-la-prudence-sur-l’ensemble-du-reseau-autoroutier-national

Météo | ADM appelle à la prudence sur l’ensemble du réseau autoroutier national

La Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a appelé les usagers de l’ensemble du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...