vendredi 26 avril 2019

Taïwan : Premier test chinois de Trump

La Chine a déposé une protestation officielle auprès des Etats-Unis pour dénoncer l’adoption d’une loi de budget suggérant l’organisation d’échanges militaires de haut niveau entre Washington et Taïwan.

Pékin ne reconnaît pas l’indépendance de Taïwan et estime qu’il n’existe qu’«une seule Chine».

Dans la loi de budget de la Défense américaine, signée en décembre par le président Barack Obama, le Congrès «exprime l’idée que (le département américain de la Défense) devrait lancer un programme d’échanges militaires de haut niveau entre les Etats-Unis et Taïwan».

Dans une déclaration, le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé avoir fait part aux Etats-Unis de son mécontentement et de sa forte opposition. Taïwan est un territoire chinois et relève de la politique intérieure, ajoute le ministère.

Tout en notant que le texte faisant référence à Taïwan n’est pas juridiquement contraignant, Pékin juge qu’il constitue une ingérence inacceptable dans ses affaires intérieures.

«Nous exhortons le côté américain à tenir les promesses faites à la Chine sur la question de Taïwan, d’arrêter les contacts militaires US-Taïwan, d’éviter de dégrader les liens sino-américains, la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan».

Pékin s’est ému au début du mois de l’échange téléphonique inédit entre Donald Trump et la présidente taïwanaise, Tsaï Ing-wen, mais en a imputé la responsabilité aux autorités de l’île.

Patrice Zehr

Voir aussi

Algérie : Des maires refusent d’organiser la présidentielle

Une quarantaine de maires sur les 1500 que compte l’Algérie ont annoncé dimanche leur refus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.