mardi 19 septembre 2017

Colloque international : Bâtir une Afrique maîtresse de son destin

Les partis socialistes africains, étaient en conclave à Rabat, cette fin février 2017. Ils ont débattu de «La coopération et les enjeux de sécurité et du développement en Afrique de l’Ouest», thématique choisie par le groupe socialiste au Parlement, en collaboration avec la Commission des relations extérieures de l’USFP.

Ce thème a été choisi pour la deuxième édition du Colloque international de l’USFP (Union socialiste des forces populaires), organisé au siège de la Chambre des représentants, avec la participation effective de plusieurs leaders de partis socialistes d’Afrique de l’Ouest.

Donnant le coup d’envoi à cette importante manifestation africaine, qui coïncide avec le retour du Royaume au sein de l’Union Africaine et la reprise du périple de SM le Roi Mohammed VI dans le continent, Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, a, dans son discours inaugural, mis l’accent sur la souveraineté des partis socialistes africains et leur droit de tenir des rencontres de leur propre initiative, sur invitation africaine (Dakar, Rabat ou tout autre capitale) et non pas, comme à l’accoutumée, sur invitation de capitales internationales qu’il a citées nommément, à savoir Londres, Berlin et Paris.

S’agissant des relations interafricaines, Driss Lachgar a plaidé pour le renforcement du partenariat Sud-Sud qui est à même de relever les défis communs et d’encourager le développement durable des pays africains. «Pour ce faire, a précisé Lachgar, il faut coordonner les efforts et échanger les points de vue, en tant que socialistes africains libres qui disposent de leur propre souveraineté». Et le Premier secrétaire de l’USFP de clore son discours inaugural par un appel aux nécessaires sécurité et stabilité, ainsi qu’au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats, garants du développement économique et humain dans le continent africain.

Les intervenants, responsables des partis socialistes en Afrique de l’Ouest, n’ont pas manqué de louer les initiatives et les décisions prises par SM le Roi Mohammed VI, entre autres, celles concernant la migration et la régularisation des sans-papiers pour leur totale intégration au sein de la société marocaine. Les intervenants ont également loué le parcours du Maroc qui a été couronné par le retour naturel et légitime du Royaume au sein de l’Union Africaine (l’UA).

Emmanuel Golou, président du Comité Afrique de l’Internationale socialiste et secrétaire général du Parti socialiste démocrate du Bénin, a loué hautement les initiatives de SM le Roi Mohammed VI pour consolider l’amitié et la solidarité avec le continent africain et a appelé à les développer davantage. «Entre le Maroc et l’Afrique, a-t-il souligné, c’est une longue histoire».

Les efforts du Maroc pour la consolidation effective de la coopération Sud-Sud ont été soulignés dans les interventions des leaders politiques africains qui se sont succédé à la tribune, sans omettre les efforts consentis par le Royaume pour assister les frères africains, concernant les volets sécuritaire, de développement durable, des infrastructures et de l’enseignement supérieur, puisque des centaines d’étudiants africains font leurs études supérieures dans les universités marocaines. C’est justement ce qui a fait dire à Emmanuel Golou: «Le Maroc dispose de toutes les potentialités pour assumer un rôle de locomotive de coopération et de développement en Afrique… et bâtir une Afrique maîtresse de son destin».

Mohammed Nafaa

A propos des périples royaux et du retour du Maroc à l’UA…

Les périples royaux en Afrique illustrent la solidarité des liens entre le Maroc et l’Afrique. C’est l’avis unanime des leaders des partis socialistes africains en conclave au siège du Parlement à Rabat, dans le cadre d’un colloque international (organisé par l’USFP) consacré à l’examen des moyens à même de renforcer la coopération entre les différents pays de l’Afrique de l’Ouest et de relever les défis relatifs à la sécurité et au développement. Tout en félicitant le Maroc pour son retour à l’Union Africaine, les présidents socialistes n’ont pas manqué de relever l’impact économique de la réintégration du Royaume, plus particulièrement sur les pays de l’Afrique de l’Ouest. En recevant la délégation des partis socialistes africains, le président de la Chambre des députés, Habib El Malki, s’est félicité du soutien des pays ouest-africains au retour du Maroc à l’Union Africaine. Il a en outre rappelé que le Royaume a été l’un des fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) et aussi l’un des principaux pays ayant soutenu les mouvements de libération dans nombre de pays africains.

MN

Voir aussi

Maroc/Mise à niveau des infrastructures sportives : ce que compte faire l’Etat

Un accord de partenariat a été signé entre la Fédération royale marocaine de football (FRMF) …

Un commentaire

  1. Il faut un marché africo-arabe, qui permet à n’importe quel industriel de n’importe quel pays de commercialiser son produit dans tous ses pays sans qu’il aie des obstacles douaniers par exemple, ça permettra au Maroc d’avoir accès à plus de consommateurs, et les industriels doivent jouent un rôle crucial dans la prospérité économique du Maroc….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.