UIP : Le Maroc inscrit le génocide culturel à l’ordre du jour

Le Maroc a inscrit un point d’urgence à l’ordre du jour de la 132ème Assemblée de l’Union interparlementaire (UIP), prévue du 28 mars au 1er avril à Hanoï (Vietnam). Il s’agit de la menace que représentent les groupes terroristes pour le patrimoine culturel de l’humanité. La proposition marocaine fait partie des six points d’urgence inscrits à l’ordre du jour de cette Assemblée de l’Union interparlementaire de Hanoï.

Un «terrorisme» qui a déjà frappé des sites boudhistes de Bamian en Afghanistan, des œuvres préislamiques en Irak et en Syrie et qui guette encore le patrimoine culturel de l’humanité, sans que le Conseil de sécurité réagisse à ce sujet.
Ce qui a poussé le Maroc à réagir ainsi, c’est que le combat contre ces barbares a besoin d’être conforté sur le plan législatif international, dans une perspective de criminalisation de tout acte susceptible de porter atteinte au patrimoine culturel de l’humanité ou, pire, de le détruire.

Voir aussi

CNDH,Conseil des droits de l’homme

CNDH | Adoption des orientations stratégiques du second mi-mandat 2022-2024

La sixième session de l’Assemblée générale du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), tenue …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.