Sécurité alimentaire | Le Maroc a réalisé des taux élevés de couverture de ses besoins en produits agricoles

Le Maroc a réalisé des taux élevés de couverture de ses besoins en produits agricoles selon les filières de production, a indiqué, lundi à Rabat, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki.

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants autour des moyens d’assurer la sécurité alimentaire des Marocains, M. Sadiki a souligné que le taux de couverture de la filière “fruits et légumes” a atteint les 100%, ajoutant que ce taux varie entre 90% et 100% pour les produits d’origine animale tels que le lait et la viande, est de 50% pour le sucre et 53% pour les céréales et ce, selon les années.

Il a dans ce sens relevé que le Royaume a adopté des mesures de politique commerciale basées sur l’amélioration de la compétitivité sectorielle, la diversification des marchés, la protection commerciale et la veille stratégique, rappelant que la stratégie Génération Green place la sécurité alimentaire au centre de ses intérêts, en développant une production durable dans le but d’accroitre la productivité de manière équilibrée avec les ressources territoriales et de préserver les ressources naturelles.

Le Maroc et l’Espagne s’engagent à promouvoir les échanges commerciaux et les investissements dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant

En réponse à une autre question concernant la commercialisation et la distribution des produits agricoles aux niveaux local et régional, présentée par le groupe du Rassemblement national des indépendants, le ministre a fait savoir que les marchés de gros, les marchés hebdomadaires et les marchés de proximité, dont dépendent la commercialisation et la distribution des produits agricoles, font face à plusieurs contraintes qui entravent l’intégration entre les filières de production.

Il s’agit notamment de contraintes liées à la faiblesse des infrastructures et des services, l’absence d’un mode de gestion approprié, des conditions d’hygiène inadéquates, les disparités de couverture du territoire national et la multiplicité des intermédiaires, a-t-il précisé.

L’Exécutif, a-t-il fait remarquer, a élaboré un plan de réforme des marchés, notant que la stratégie Generation Green vise à mettre en place 12 marchés de gros supplémentaires pour les légumes et les fruits dans toutes les régions du Royaume et ce, à l’horizon 2030.

Washington salue le rôle de SM le Roi dans le soutien à la paix et à la sécurité dans la région

Et d’ajouter que cinq projets de marchés de gros ont déjà été entamés dans les villes de Rabat, Berkane, Meknès et Agadir et Marrakech et que plusieurs accords ont été conclus pour la réhabilitation et la modernisation de 100 marchés hebdomadaires à l’horizon 2030.

Ladite stratégie, vise, selon le ministre, à moderniser les abattoirs en vue d’atteindre l’objectif de 120 abattoirs accrédités, notant qu’à l’heure d’aujourd’hui seuls 14 abattoirs sont accrédités sur un total de 796 au niveau national.

LR/MAP

Voir aussi

egypte parlement arabe maroc

Le Parlement arabe enregistre avec un grand mécontentement la poursuite de l’ingérence flagrante du Parlement UE dans les affaires internes du Maroc

Le Parlement arabe a “enregistré avec grand mécontentement” la poursuite de l’ingérence flagrante du Parlement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...