Flash Infos

Quand l’agence de presse algérienne enchaîne les mensonges !

Sous un titre trompeur, l’agence de presse algérienne (APS) a publié un article prétendant que le Maroc a essuyé un revers diplomatique au Conseil de sécurité sur la question palestinienne. Il s’agit d’un nouveau mensonge de l’APS, de la pure propagande fallacieuse et de la désinformation grossière pour tenter d’induire une nouvelle fois, le peuple algérien en erreur, en lui donnant l’impression d’un succès diplomatique imaginaire de son pays.

Comme à son habitude, l’APS recourt aux contre-vérités et à la distorsion des réalités.

En effet, c’est l’Algérie qui, selon tous les diplomates à l’ONU, a démontré, une nouvelle fois, son dédain à la cause palestinienne en la privant du soutien des deux tiers des membres de l’ONU. C’est l’Algérie qui a vendu la cause palestinienne pour des considérations politiciennes liées exclusivement à son hostilité pathétique contre le Maroc, dont les réussites diplomatiques sur tous les plans, enregistrées sous la conduite éclairée se Sa Majesté le Roi Mohammed VI, font très mal au régime algérien.

Pour défendre l’indéfendable, à savoir la trahison de la cause palestinienne par l’Algérie, l’APS a eu recours à son sport favori, le mensonge et la distorsion des réalités. En effet, l’APS a indiqué que ni le Groupe des pays arabes, ni celui de la Coopération islamique ni encore moins le Groupe des pays non alignés n’ont jugé utile d’inclure dans leurs projets de déclarations respectives une quelconque référence au Comité Al Qods.

Croissance dans la région MENA : La Banque mondiale inquiète pour le Maroc

Or, cela ne pouvait pas être plus faux et plus mensonger. En effet, plusieurs versions des discours de ces trois groupes, consultées par la MAP, contenaient des références louant le rôle du Comité Al Qods et de sa Présidence.

C’est l’Algérie, et uniquement l’Algérie qui, à travers des notes diplomatiques consultées également par la MAP, s’y est opposée en usant d’arguments grossiers et fallacieux. Aucun pays, ni arabe, ni islamique, ni du Mouvement des non-alignés ne l’a soutenu. A l’inverse, plusieurs pays ont insisté sur le maintien des mentions du Comité Al Qods, ce qui représente un vrai camouflet pour l’Algérie au Conseil de Sécurité et à l’ONU en général.

C’est la seule Algérie qui, instrumentalisant l’exigence de consensus au sein de ces trois Groupes, a bloqué leurs déclarations devant le Conseil de sécurité, les privant de soutenir la cause palestinienne.

Cet agissement a provoqué l’ire des États membres de ces Groupes qui voient dans la posture obstructionniste algérienne, une atteinte gravissime et inacceptable à l’esprit de solidarité et d’unité qui a toujours prévalu, lorsqu’il s’agit de défendre la cause palestinienne.

ONU | M. Hilale met en garde contre la collusion du “polisario” avec l’Iran pour déstabiliser l’Afrique du Nord

Une chose est claire et sûre, la cacophonie de l’Algérie et ses assertions fallacieuses au sujet du Comité Al Qods, ne valent rien, consacrent son isolement sur la scène internationale et confirment la caducité de sa diplomatie. Ces agissements malhonnêtes et ces basses manœuvres d’un régime aux abois, n’entameront nullement le travail de fond et l’assistance remarquable et multidimensionnelle qu’apportent au peuple palestinien, le Comité Al Qods et l’Agence Bayt Mal Al Qods, sous le leadership agissant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

LR/MAP

Voir aussi

Parlement européen,Maroc

La résolution du Parlement européen révèle les contradictions d’une Europe décadente

La résolution votée jeudi par le Parlement européen (PE), dans laquelle il reproche au Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...