Naama Mayara s’entretient à Bujumbura avec le Vice-président de la République du Burundi

Le président de la Chambre des Conseillers et de l’Association des Sénats, Shoura et Conseils équivalents d’Afrique et du monde arabe (), Naama Mayara, s’est entretenu, mardi au palais présidentiel à Bujumbura, avec le Vice-président de la République du Burundi, Prosper Bazombanza, en marge de sa présidence des travaux de la neuvième réunion consultative de l’.

Cette entrevue a été l’occasion pour M. Mayara de réitérer la qualité et la solidité des relations de respect, de coopération et de solidarité entre le et le Burundi, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, et SE Évariste Ndayishimiye, Président de la République du Burundi, indique un communiqué de la Chambre des Conseillers.

Le président de la Chambre des Conseiller a souligné que ces relations, fondées sur le respect mutuel, la coopération commune et la solidarité efficiente, ne cessent de se développer pour inclure divers domaines, rappelant dans ce sens la signature entre les deux pays en 2021 de la feuille de route de coopération bilatérale pour le période 2021-2024, qui illustre la volonté commune de renforcer les relations bilatérales et leur donner un nouvel élan.

M. Mayara a appelé dans ce contexte à traduire cette volonté commune pour instituer un partenariat bilatéral multidimensionnel incluant la coopération économique, l’échange d’investissements, la promotion des échanges commerciaux et la mise en œuvre de projets communs.

RAM lance de nouveaux vols spéciaux en faveur des Marocains établis en Ukraine

Le président de la Chambre des Conseillers a réitéré la disposition du à apporter son soutien, partager son expérience, élargir les programmes de coopération avec le Burundi et accompagner le pays dans les domaines prioritaires, notamment l’, la formation, l’, la coopération technique et de la numérisation, outre l’établissement de partenariats entre les régions et les collectivités territoriales.

Concernant la question du , le président de la Chambre des Conseillers a réitéré ses remerciements et sa gratitude à la République du Burundi pour sa position ferme et son soutien constant à l’intégrité territoriale du Royaume et au plan d’autonomie dans les provinces du sud en tant que seul et unique solution à ce conflit artificiel, se félicitant du soutien mutuel des deux pays dans les différentes réunions et forums continentaux et internationaux dans un cadre de solidarité sincère et agissante.

De son côté, M. Bazombanza s’est félicité de la qualité des relations entre le et le Burundi, fondées sur la coopération et la solidarité à tous les niveaux et à travers diverses initiatives, citant dans ce sens l’ouverture d’un consulat général de son pays à Laayoune en 2020.

Politiques minières | Le Maroc, deuxième juridiction la plus attractive au monde

Le vice-président de la République du Burundi a salué le soutien et l’accompagnement du Maroc au Burundi dans divers domaines, notamment l’ et la formation, exprimant la volonté de son pays de les élargir pour englober l’agriculture, l’environnement et la coopération décentralisée.

M. Bazombanza a également souligné la nécessité d’une action commune afin d’explorer des horizons de coopération plus larges et de rapprocher les opérateurs économiques des deux pays, afin de développer des partenariats d’affaires et de promouvoir les différentes opportunités d’investissement offertes par le Maroc et le Burundi.

Le vice-président de la République du Burundi a loué les efforts entrepris par l’ sous la présidence de M. Mayara, pour promouvoir le dialogue entre les pays arabes et africains et ainsi que la coopération et les partenariats entre les deux régions dans divers domaines, notant que l’organisation de cette rencontre de concertation au Burundi renforce son ouverture régionale et internationale.

LR/MAP

Voir aussi

Nations Unies,protection des océans,Afrique,Lisbonne,Maroc

Groupe africain | Nécessité de lier le programme de transformation de l’Afrique à une économie océanique durable

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...