Migration | L’histoire et la géographie dictent au Maroc et à l’Espagne de mener une action conjointe

maroc espagne sahara

L’histoire et la géographie dictent au et à l’ de mener une action conjointe au sujet de la migration, a affirmé, le Directeur de l’Observatoire Régional des Migrations : Espaces et Sociétés (ORMES), Mohamed Charef, relevant que les deux parties sont convaincues que la gouvernance dans la gestion de ce dossier requiert la fédération des efforts.

La question de la migration est à l’origine de plusieurs défis, a-t-il souligné dans une déclaration à la MAP, notant que les deux pays sont animés par la ferme volonté de les relever ensemble, ce qui constitue une véritable opportunité qui sera mutuellement bénéfique.

Il s’agit d’une question d’actualité, voire d’un phénomène qui concerne aussi bien les pays riches que ceux pauvres sans exception aucune, de même qu’il touche les personnes disposant d’une formation académique supérieure et celles qui n’ont aucune formation, a soutenu l’expert, estimant que la migration peut constituer un facteur pour enrichir la et favoriser l’entente entre les peuples.

M. Charef a, en outre, indiqué que le nombre de migrants dans le s’élève à 280 millions, selon les données de l’, alors que celui des Marocains établis dans les différents pays du globe avoisine les 5 millions.

Lire aussi
L’Espagne doit respecter les droits du Maroc, comme il respecte les siens (M. Ramid)

Il a, d’autre part, rappelé que le a pris des mesures importantes, en exécution des Hautes Instructions Royales, dont la régularisation de la situation des migrants, la mise en place d’une stratégie dédiée aux Marocains résidant à l’étranger et d’autres concernant les étrangers établis dans le Royaume, soulignant que grâce à ces mesures, le Royaume est devenu un acteur majeur sur les plans continental et international.

M. Charef a, par ailleurs, rappelé la feuille de route adoptée par l’Union Africaine en 2018, qui prévoit la création au d’un observatoire africain des migrations, sur proposition de SM le Roi Mohammed VI, Leader africain sur les migrations, notant que cet Observatoire a été inauguré le 18 décembre 2020.

L’expert a aussi affirmé que la réunion, vendredi à , du Groupe migratoire mixte permanent maroco-espagnol vient couronner une série de réunions et de rencontres tenues entre les deux pays.

Un communiqué conjoint publié à l’issue de cette réunion souligne que celle-ci intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route élaborée lors de la visite au Royaume, en avril 2022, de Pedro Sanchez, président du espagnol.

LR/MAP

Voir aussi

Turquie,Sahara Marocain

La Turquie réitère son soutien à l’intégrité territoriale du Royaume

Le ministre turc des Affaires étrangères, M. Mevlut Cavusoglu, a réitéré, mercredi à Marrakech, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...