Plan Trump : Fureur palestinienne

Plan Trump : Fureur palestinienne

Ce plan, favorable à Israël auquel il accorde de nombreuses garanties et notamment un feu vert pour annexer les colonies, «ne passera pas» a rapidement réagi le Président palestinien Mahmoud Abbas.

«Il est impossible pour n’importe quel enfant, arabe ou palestinien, d’accepter de ne pas avoir Jérusalem» comme capitale d’un État palestinien, a déclaré le Président Abbas, pour signifier l’étendue, selon lui, du refus palestinien de voir Jérusalem devenir la capitale «indivisible» d’Israël, comme l’a proposé le Président américain. Le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a formellement rejeté ce plan.

Avant même l’annonce du président Trump, le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, avait averti que ce plan pourrait conduire les Palestiniens vers une «nouvelle phase» de leur lutte. Pour le mouvement chiite libanais Hezbollah, cette proposition n’est qu’une «tentative d’éliminer les droits du peuple palestinien, historiques et légitimes».

Les dirigeants palestiniens ont annoncé qu’ils ne se rendraient pas à Bahreïn. Boycottant l’administration américaine depuis que Washington a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël, fin 2017, ils ont fait savoir qu’ils étaient opposés à toute tentative visant à promouvoir «une normalisation économique de l’occupation israélienne de la Palestine», selon les termes employés par Saëb Erekat, le Secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

PZ

Voir aussi

Pandémie mondiale/ COVID-19 : Préparer le monde de demain

Pandémie mondiale/ COVID-19 : Préparer le monde de demain

La pandémie de coronavirus a changé le monde à jamais. Tous les pays doivent en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.