samedi 23 septembre 2017

Boudrika/Raja : «Prêt à revenir, mais sous conditions…»

Lors d’une émission-débat, Mohammed Boudrika, l’ex-président du Raja de Casablanca, a présenté des preuves, notamment des documents démontrant le montant réel de la dette du RCA qui s’élève à 4 milliards de centimes et non à 23,3 milliards, comme le dit l’actuel président, Saïd Hasbane. Il a également annoncé sa candidature sous trois conditions et invité Hasbane à tenir l’Assemblée Générale Extraordinaire dans les 48h, comme ce dernier l’avait promis.

Mohammed Boudrika a donc saisi l’occasion de cette émission, qui devait l’opposer à Hasbane (ce dernier a finalement décliné l’invitation) pour présenter toutes les preuves qui démentent certains propos de l’actuel président.

«Le chiffre de 23,3 milliards (de centimes) avancé par Hasbane est faux, c’est un mensonge. Je le défie, documents à l’appui. Il y a d’abord l’audit effectué par la FRMF qui fait état de 4 milliards, même si je m’oppose à ce chiffre. Car j’ai laissé des dettes de l’ordre de 1,9 milliard de centimes. J’ai donné 2 milliards de mon propre argent au Raja et je ne les ai toujours pas réclamés. Ce n’est donc pas moi que l’on doit accuser de quoi que ce soit. Hasbane présente des engagements envers les joueurs, dans le cadre de leur contrat, pour les prochaines années (11 milliards de centimes) en tant que dettes, alors que ce chiffre n’a toujours pas été déboursé. Le milliard évoqué dans le cadre de l’académie du RCA est également faux et a été rayé par la FRMF», a déclaré Boudrika.

La solution pour l’homme d’affaires est donc de reprendre les commandes du club des Verts, mais à certaines conditions. «J’ai malheureusement laissé le Raja entre de mauvaises mains et je me vois contraint de présenter ma candidature, afin de mettre un terme à cette situation qui nuit gravement à l’image d’un club censé jouer les premiers rôles. Je déclare maintenant que je me présente au poste de président. Hasbane doit tenir sa promesse et annoncer l’Assemblée Générale Extraordinaire dans les 48 h, d’ici mercredi (5 juillet). Il devra également rompre son contrat avec le coach Carlos Garrido, puisque M’hamed Fakhir, avec lequel j’ai discuté, est toujours lié au Raja par un contrat. Enfin, il ne devra recruter, vendre ou prolonger aucun joueur du club durant cette période. Ce sont mes conditions pour reprendre les rênes du Raja et je le fais malgré moi, en l’absence d’autres initiatives pour sauver le club», a-t-il déclaré.

Du côté de Saïd Hasbane, il avait clairement affirmé être prêt à céder les rênes à la personne qui réglerait les dettes du club.
Affaire à suivre…

Ghita Hanane

Voir aussi

Les joueurs du Raja sèchent les cours

Les joueurs du club ont boycotté, lundi 10 juillet au complexe Oasis, la première séance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.