L’opérationnalisation de l’adhésion des pays du Sahel à l’Initiative Atlantique est d’ores et déjà entamée

L’opérationnalisation de l’adhésion des pays du Sahel à l’Initiative Atlantique est d’ores et déjà entamée, a affirmé, vendredi à Dakhla, l’Ambassadeur directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal.

Intervenant lors d’un panel sous le thème « Quelle Feuille de route pour la mise en œuvre de l’Initiative pour les pays de la façade Atlantique et ceux du Sahel ? », dans le cadre de la 7ème édition du « Morocco Today Forum » (MTF), M. Methqal a rappelé la tenue à Marrakech d’une Réunion des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Tchad au cours de laquelle il a été convenu de créer, une Task force nationale, dans chaque pays, pour préparer les modalités d’opérationnalisation de cette Initiative Royale.

Cette Initiative se veut un projet « transformateur » qui favorisera l’intégration économique des pays de la région, a-t-il précisé, soulignant que ces pays partagent plusieurs défis communs.

Il a, dans ce sens, cité les défis liés aux infrastructures et à la mobilité, mettant l’accent sur le rôle du nouveau port Dakhla Atlantique pour relever ces défis.

Dakhla, un “éden” entre océan et désert pour voyageurs épris de nature

M. Methqal a également évoqué les défis en lien avec la composante de la transition énergétique, ainsi que ceux liés au développement humain.

Pour sa part, l’ambassadeur de la République du Mali au Maroc, Fafré Camara a assuré que son pays adhère pleinement à cette Initiative « audacieuse et crédible », relevant qu’elle offre l’opportunité de développer et de créer des infrastructures et de nouveaux projets.

Le Conseiller technique du ministre des Affaires étrangères de la République du Burkina Faso, Lingani Hugues Christian a, quant à lui, affirmé que son pays adhère à cette Initiative « salutaire », rappelant les mesures prises pour opérationnaliser cette adhésion dont la mise en place d’une Task force nationale.

Ce panel a été marqué aussi par les interventions du directeur associé chez Mazars et président de la commission « Afrique » à la CGEM, Souleye Abdou Diop et du président de la Chambre africaine de commerce et de services à Dakhla, Abdelmounaim Faouzi, qui ont abordé l’impact économique de l’Initiative Royale pour les pays de la région.

Ignorant son peuple, l’Algérie continue à se focaliser sur le Maroc

Placée sous le thème « L’Afrique Atlantique, pour une région continentale intégrée, inclusive et prospère », cette conférence initiée par le Groupe Le Matin, en partenariat avec l’AMCI et le Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab, vise à débattre des potentialités, des moyens à mettre en place et des défis à relever, en vue de concrétiser la Vision Royale de développement de la façade Atlantique de l’Afrique et de l’accès des pays du Sahel à celle-ci.

Elle a également pour objectif de rassembler tous les acteurs concernés par cette Vision Royale et de débattre des défis à relever pour qu’elle se concrétise afin de formuler des recommandations qui seront consignées dans un livre blanc.

LR/MAP

,

Voir aussi

Larache | Bensaid effectue une visite au site archéologique "Cromelech Mzoura"

Larache | Bensaid effectue une visite au site archéologique « Cromelech Mzoura »

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...