dimanche 22 octobre 2017

Démarche inédite : Les vœux de Othman Benjelloun

C’est dans une lettre signée par Brahim Benjelloun-Touimi, Administrateur Directeur Général Exécutif Groupe (BMCE) et Président de Bank of Africa, que le Président Othman Benjelloun a choisi de présenter ses vœux, cette année. De l’inédit, dans la forme et dans le fond !

La démarche entreprise aujourd’hui est sollicitée par le Président Othman Benjelloun en sa qualité de citoyen et de figure économique marquante, ici et au-delà de nos frontières, écrit Brahim Benjelloun dans cette lettre. Il poursuit: C’est une démarche assez singulière qui n’est animée par aucune autre motivation que celle, au titre de ses responsabilités privées mais avec une vision patriote, de contribuer à rasséréner ceux qui oeuvrent au progrès des entreprises et organisations de ce pays, les entrepreneurs, investisseurs nationaux ou étrangers, les autres décideurs économiques privés ou publics, ou encore, les salariés citoyens du Maroc. Les convictions qu’il m’a chargé de partager avec vous sont exprimées avec ces mots (NDLR: texte intégral des vœux de Othman Benjelloun): «Le Maroc dispose d’un atout considérable que sont ses institutions constitutionnelles et à leur tête, notre Souverain. Dans d’autres circonstances, l’absence d’un Gouvernement, issu d’élections législatives –des élections, d’ailleurs, qui se sont déroulées dans un climat de transparence à l’exemple de mûres démocraties- aurait pu constituer un handicap majeur pour la conduite des affaires de ce pays. Or, il n’y a nullement de vacance d’institutions, bien que le retard dans la constitution du Gouvernement soit regrettable. Le Cabinet sortant, resserré depuis, expédie les ‘affaires courantes’, certes. Dans le même temps, la réalisation des chantiers majeurs du Maroc se poursuivent sous l’impulsion de SM Le Roi, avec son implication personnelle assidue, qui contribue à positionner toujours plus favorablement l’économie et la société marocaines sur l’échiquier régional, international et, notamment, continental. Il suffit de retracer les intenses activités Royales menées depuis plus de trois mois, depuis la proclamation des résultats des élections législatives du 7 octobre dernier.

. Sur l’échiquier mondial, l’accueil à Marrakech d’une Conférence historique des Nations Unies -la COP 22- une Conférence qui constitue une avancée majeure de la communauté de 197 pays, sur le chemin d’un paradigme économique plus respectueux de l’environnement et luttant, avec plus d’efficience, contre le réchauffement climatique.

. Un périple Royal à travers 7 contrées (Rwanda, Tanzanie, Ethiopie, Madagascar, Nigéria, outre le Gabon et le Sénégal) sur des territoires économiques et diplomatiques qui connaissent, du fait de ces visites, un tournant décisif dans les relations tissées du Maroc avec eux et, notamment, qui autorise leur regard plus juste et plus mesuré, porté sur notre affaire nationale sacrée, celle de l’intégrité territoriale du Royaume.

C’est également un périple qui prépare le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine et représente la consécration de sa présence économique, sécuritaire, humanitaire et spirituelle dans bien des contrées de notre Continent.

. Le lancement ou l’inauguration de plusieurs programmes :

– d’infrastructures économiques: aménagements d’espaces de promenade maritime, aérogares ;

– d’infrastructures sociales: hôpitaux, centres de soins ;

– d’infrastructures culturelles: Université des Sciences de la Santé, Mosquée, synagogues ;

. Audiences de personnalités étrangères ;

. Initiatives Royales marquantes telles que l’annonce du lancement du Gazoduc Ouest Africain transitant par le Maroc ; et renouvelées, comme la 2ème phase d’intégration des Migrants en situation irrégulière.

Ces Initiatives Royales sont autant d’exemples encourageants et stimulants pour l’ensemble des opérateurs économiques et les citoyens de ce pays».

Brahim Benjelloun précise à nouveau que «le Président Othman Benjelloun, à travers cette démarche, est convaincu de contribuer à forger une opinion positive et constructive de l’actualité économique, politique et sociale prévalant au Maroc». Et que «Cette posture est d’autant plus fondée que le Maroc se distingue d’une manière claire et nette, dans le paysage géopolitique, continental méditerranéen et arabe, et qu’il lui est témoigné, de tous bords de par le monde, de la sympathie et de l’appui aux réformes multidimensionnelles qu’il conduit, de l’admiration et du respect pour son Roi et la vaillance de son Peuple».

Enfin, Brahim Benjelloun, formule son propre vœu: «Nous élevons également les prières pour que nous continuions, dans nos environnements professionnels respectifs, d’évoluer au Maroc dans un climat de stabilité et de sérénité, quelles que soient les péripéties que puisse connaître notre actualité».

Voir aussi

Nizar Baraka : Nouveau chef de l’Istiqlal ?

Il y avait bien quelques mois que tous ceux que la vie politique au Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.