L’ambassadeur du Maroc à Vienne réitère l’engagement du Royaume à soutenir les activités de l’AIEA

Vienne,AIEA,Énergie Atomique

L’ambassadeur du Maroc à Vienne, Azzeddine Farhane, a réitéré l’engagement du Maroc et sa disponibilité à partager son expérience et à soutenir les activités de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) dans les domaines de la sûreté et de la sécurité nucléaires principalement dans une perspective résolument ouverte sur le continent africain.

Intervenant lors de la cérémonie de signature, mardi à Vienne, d’un accord entre l’Agence marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) et l’AIEA pour l’octroi à cet organisme marocain du statut de Centre Collaborateur pour le renforcement des capacités en matière de sécurité nucléaire, M. Farhane a souligné que la désignation de l’AMSSNuR est la 2ème consécration pour le Royaume dans le cadre de la présidence marocaine de la 64ème session de la Conférence Générale de l’AIEA.

La signature de cet accord, a-t-il dit, est une étape importante pour renforcer le partenariat riche et multidimensionnel entre le Maroc et l’AIEA depuis de nombreuses décennies.

Le diplomate marocain a souligné à cette occasion l’importance de la politique de coopération sud-sud du Maroc dans le domaine de l’énergie, des sciences et techniques nucléaires dans un cadre triangulaire couvrant différents domaines liés à la sûreté et la sécurité nucléaires, le partage des connaissances pour l’amélioration du niveau de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques et le transfert du savoir-faire pour renforcer la coopération régionale et internationale.

Pour sa part, la Directrice générale adjointe, chef de la Division de la Sûreté et de la Sécurité Nucléaires à l’AIEA, Lydie Evrard, a relevé que la désignation de l’AMSSNuR en tant que Centre Collaborateur de l’AIEA est une reconnaissance de son expertise et de ses efforts soutenus en matière de sûreté et de sécurité nucléaires.

Il s’agit aussi, a-t-elle ajouté, du témoignage éloquent de l’excellente collaboration entre le Maroc et l’AIEA, se félicitant des perspectives qu’offre ce nouvel accord avec l’AMSSNuR en termes de coopération ouverte sur le continent africain afin de renforcer la sécurité nucléaire dans la région.

En vertu de cet accord, l’AMSSNuR devient le 1er Centre Collaborateur africain de l’AIEA pour le renforcement des capacités en matière de sécurité nucléaire, pour la période 2021-2024, selon un plan d’action spécifique visant à assister les États membres dans l’élaboration du cadre réglementaire relatif à la sécurité nucléaire de leurs pays respectifs; à développer les capacités nationales et régionales, notamment africaines et à renforcer la coopération régionale et internationale dans le domaine de la sécurité nucléaire.

Le directeur général de l’AMSSNuR, Khammar Mrabit a de son côté réitéré l’engagement de cet organisme à renforcer les capacités en matière de sécurité nucléaire à travers plusieurs canaux, notamment les réseaux de coopération tels que le Forum des Autorités Réglementaires en Afrique (FNRBA) et à faciliter la coopération entre l’AIEA et les autres pays africains en matière de formation, de partage de connaissances et d’expériences dans le domaine de la sécurité nucléaire.

LR/MAP

Voir aussi

Dakhla,Covid-19

Covid | Des campagnes intensives de sensibilisation et de prévention à Dakhla

Des campagnes de sensibilisation intensives sont organisées, depuis plusieurs jours, dans de nombreux lieux et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.