La participation massive de la population du Sahara Marocain aux élections reflète la volonté de concrétiser le plan d’autonomie

Les participants à un colloque national, organisé mercredi à Laâyoune, ont été unanimes à souligner que la participation massive dans les dernières échéances électorales reflète la volonté de la population des provinces du Sud de mettre en oeuvre le plan d’autonomie présenté par le Maroc dans les brefs délais.

La participation de la population locale au processus électoral dénote que le plan d’autonomie est la seule solution prenant en compte les attentes des habitants des provinces du Sud, leur permettant d’élire démocratiquement leurs représentants légitimes et de gérer leurs affaires locales dans la démocratie et la stabilité, ont indiqué les intervenants à cette rencontre, organisée par l’Observatoire national des droits de l’électeur, qui dispose de la qualité consultative au sein du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC).

Lors de cette rencontre initiée sous le thème “l’électeur sahraoui et la légitimité de la représentation démocratique”, les intervenants ont également noté que le vote massif de la population du Sahara marocain aux différents scrutins législatif, communal et local de septembre dernier qui a enregistré le taux de participation le plus élevé au niveau national, confirme leur attachement à l’intégrité territoriale du Royaume et à la mise en œuvre de la régionalisation avancée et du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

S’exprimant à cette occasion, le président de l’Observatoire national des droits de l’électeur, Khalid Traboulssi a souligné que ce colloque vise à enrichir le débat sur le rôle de l’électeur sahraoui dans la dynamique vertueuse que connaissent les régions du Sud, en particulier avec la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud et dans le sillage du soutien international grandissant à la marocanité du Sahara et au plan d’autonomie comme étant la seule et unique solution au différend régional autour du Sahara.

La reconnaissance US de la marocanité du Sahara, une “percée énorme” qui servira également la cause palestinienne

L’implication de l’électeur sahraoui dans le processus politique pour gérer ses propres affaires locales concrétise la légitimité représentative, consolide la politique d’unité nationale et met à nu les tentatives séparatistes des ennemis de l’intégrité territoriale, d’autant plus qu’elle confirme la marocanité du Sahara, appuyée par des réalités historiques immuables, a poursuivi M. Traboulssi.

Dans cette lignée, il a fait savoir que l’implication dans les échéances électorales de manière consécutive témoigne de la confiance dont font montre les habitants des provinces du Sud aux institutions de l’Etat, ainsi que de leur attachement ferme à la patrie et à ses constantes suprêmes, ajoutant que l’organisation de ces scrutions garantit les droits de la population en matière de gestion démocratique de leurs affaires locales, dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale.

Pour sa part, le président du Conseil communal de Laâyoune, Moulay Hamdi Ould Errachid, s’est félicité du taux de participation record enregistré dans les provinces du Sud aux scrutins législatif, communal et local de septembre dernier, notant que ces échéances ont été saluées par la communauté internationale.

Le pouvoir algérien a subi un cuisant camouflet avec la reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur le Sahara (Jeune Afrique)

L’adhésion collective à ce processus politique témoigne de la confiance dont font montre les habitants des provinces Sud à l’égard du développement de leur pays et confirme leur attachement à l’intégrité territoriale du Royaume, a indiqué M. Ould Errachid.

Ce colloque constitue une étape préparatoire à un évènement à vocation international qui sera organisé par l’Observatoire national des droits de l’électeur au siège du Conseil des Droits de l’Homme à Genève en novembre prochain sous le thème “les droits de l’Homme dans le plan d’autonomie: aspects et dimensions”, coïncidant avec le quatrième rapport national du mécanisme d’Examen périodique universel (EPU).

Les participants à cette rencontre ont discuté également de “l’électeur sahraoui et la participation électorale dans les régions du sud”, “l’électeur dans le système tribal sahraouie: entre principe d’allégeance et confirmation de la marocanité du Sahara”, “la représentation politique au sein des institutions constitutionnelles, la base de la légitimité de l’électeur sahraoui” et “la participation politique et électorale des habitants des provinces du sud”.

LR/MAP

,

Voir aussi

Mondial féminin,U17,Maroc,Algérie

Eliminatoires Mondial féminin U17 (3è tour) | Maroc-Algérie, les 10 et 17 mai

L’équipe nationale féminine de football des moins de 17 ans affrontera son homologue algérienne les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...