Politique : L’opposition se plaint

Les clashs entre le chef de gouvernement et les partis d’opposition prennent une nouvelle tournure à quelques mois des élections. Ces partis ont sollicité «l’arbitrage royal» dans leur différend avec l’actuel chef de l’Exécutif. En cause, une présumée récupération par Abdelilah Benkirane de «l’image du Roi» à des fins électorales. Les chefs des partis de l’opposition ont ainsi été reçus en audience par les conseillers royaux Fouad Ali El Himma, Zoulikha Nasri et Abdellatif Manouni. Elle a duré presque trois heures. L’opposition était représentée lors de cette audience par Taoufik Hjira (qui a représenté Hamid chabat en mission en Turquie), Driss Lachgar (USFP), Mustapha Bakkoury (PAM) et Mohamed Abied (UC).

A en croire certaines indiscrétions, les SG des partis d’opposition auraient insisté sur le fait que le Palais royal doit être épargné, tout en soulignant que le Roi est au-dessus de la mêlée partisane et ne devrait en aucun cas être cité par quelque parti que ce soit dans une quelconque campagne électorale. Le Roi avait précisé à plusieurs reprises que son seul parti était le Maroc.
Reste à savoir si cette présumée tentative de récupération est le seul sujet de préoccupation des partis d’opposition…
Le Quotidien de l’USFP, Al Ittihad Al Ichtiraki, a publié ce mercredi 1er avril la lettre adressée par l’opposition au Roi.

Voir aussi

Allemagne Vers Le Durcissement Des Mesures Anti Covid 19

Allemagne | Vers le durcissement des mesures anti-Covid 19

Le gouvernement allemand tiendra, ce mercredi, une réunion exceptionnelle pour adopter davantage de mesures visant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.