jeudi 17 août 2017

COP22 : Un bilan positif des négociations multilatérales

La COP22 qui a eu lieu à Marrakech, du 7 au 18 novembre, a enregistré un bilan positif concernant les activités relatives aux négociations multilatérales, selon Aziz Mekouar, ambassadeur pour la négociation multilatérale de la COP22.

En effet, cette COP a été marquée, a précisé Aziz Mekouar, par l’adoption de 35 décisions portant sur l’opérationnalisation de l’Accord de Paris sur le climat. Ces décisions importantes portent notamment sur les travaux préparatoires de l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris et la première Conférence des parties à cet accord (CMA). L’ambassadeur a par ailleurs relevé la mobilisation de toutes les parties pour lutter contre l’impact des changements climatiques au niveau mondial.
Les négociations de la COP22 ont aussi été couronnées par l’adoption de la «Proclamation de Marrakech pour l’action en faveur du climat et du développement durable» par les chefs d’Etat et de délégation. Cette proclamation constitue un changement capital au niveau de l’engagement de ces Etats en faveur de l’unification des efforts de la communauté internationale dans la lutte contre les changements climatiques, en prenant en compte les besoins des pays en développement, notamment les plus vulnérables à ce fléau.

La présidence marocaine engagée

La présidence marocaine de la COP22, qui se maintiendra jusqu’au lancement de la COP23, s’est ainsi engagée à continuer à œuvrer pour mettre en œuvre l’Accord de Paris, surtout les règles et procédures relatives au financement et au renforcement des capacités.
L’ambassadeur pour la négociation multilatérale a de même souligné que la COP22 constitue une étape décisive dans le processus de lutte contre les changements climatiques, à travers l’engagement total et inconditionnel des parties à l’Accord de Paris en faveur de la protection de la planète Terre.
La COP22, qui a connu la participation de plus de 30.000 personnes et 197 parties, a obtenu la certification internationale «ISO 20121» qui spécifie les systèmes applicables à un management intégrant le développement durable pour l’organisation «efficace et responsable» de cet évènement planétaire.
Par ailleurs, la COP22 de Marrakech a également jeté les fondements d’un nouveau processus pour les négociations sur le climat, avec pour objectif la mise en vigueur de l’accord de Paris. La mobilisation lancée par cet événement planétaire se poursuivra aussi bien par les Etats que par les acteurs non gouvernementaux, afin de garantir la mise en vigueur de l’Accord de Paris sur le réchauffement climatique.
Dans ce sens, la présidence marocaine de la COP22 s’est engagée à perpétuer son action tout au long de l’année prochaine en matière de mobilisation et de facilitation d’accès aux financements, en vue de garantir la mise en œuvre des programmes et projets visant à faire face au réchauffement climatique, notamment en Afrique.
Le Maroc suivra ainsi de très près les recommandations adoptées à l’occasion de la COP22, se rapportant notamment à l’augmentation du volume des financements et au transfert des expériences et des technologies de la part des pays développés au profit des pays du Sud, outre la mobilisation de 100 milliards de dollars, dans le cadre de l’Accord de Paris entré en vigueur le 4 novembre dernier.

HD

Voir aussi

RAM/Afrique : Conversion du Boeing 767-300 en cargo

Royal Air Maroc (RAM) vient d’annoncer la commande, auprès du constructeur aéronautique Boeing, d’une conversion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.