vendredi 19 octobre 2018

Parcours : Didier sur les traces d’Aimé

D. Deschamps (à g.) en compagnie d’A. Jacquet

En 1998, Aimé Jacquet avait mené le Onze français vers sa première consécration mondiale. Fortement critiqué, Jacquet avait plutôt fait confiance à ses joueurs et à leurs qualités tant collectives qu’individuelles…

Avec Barthez dans les buts, Thuram et Lizarazu latéraux, respectivement droit et gauche, accompagnés de Desailly et Lebœuf  (qui a remplacé Laurent Blanc expulsé face à la Croatie), dans l’axe. Devant eux, un milieu défensif à trois, composé de Deschamps, Petit et Karembeu. Ces deux derniers étaient légèrement excentrés.

Offensivement, la France pouvait compter sur ses maîtres à jouer, Zidane et Djorkaeff, ainsi que sur le mystère de cette Coupe du Monde, Stéphane Guivarc’h. Jacquet signait la première entrée dans l’histoire de l’équipe de France en permettant à ces joueurs de brandir fièrement le trophée de la Coupe du Monde de football face au Brésil. Ce Brésil, alors quadruple champion du monde, entraîné par Zagallo et comptant des vedettes du calibre de  Cafu, Taffarel, Roberto Carlos, Dunga, Rivaldo, Bebeto et Ronaldo, pour ne citer que ceux-là…

Noté au terme du match, Deschamps avait alors eu un 7,5/10. Comme appréciations, la presse avait jugé qu’en  début de rencontre, il avait été extraordinaire et qu’il a régné au milieu de terrain… En 2ème période, il s’est montré plus discret, mais tout aussi efficace. C’est sans doute son carton jaune qui l’a calmé…

Cette année, Deschamps a occupé un tout autre poste et il a mérité un 10/10. Car, tout comme Jacquet, il a surtout compté sur ses joueurs et sur leur capacité à réaliser l’impossible. En début de compétition, il faut le dire, rares sont ceux qui donnaient la France favorite…

Les plus optimistes voyaient cette sélection dans le carré final, en compagnie du Brésil, de l’Allemagne et de l’Argentine ou de l’Espagne! Et la voilà finaliste et même championne et ce, grâce à la ténacité, surtout de Didier Deschamps qui a montré qu’il connaissait le football français et ses principaux acteurs, mieux que personne. Cette coupe est bien là aujourd’hui pour le prouver…

HD

Voir aussi

Botola D1 : Oued Zem face au tenant du titre, l’IRT

Le champion de Botola Maroc Télécom de football, l’Ittihad de Tanger (IRT), entamera la défense …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.