mardi 21 novembre 2017

Ligue des Champions d’Afrique : Le grand sacre du Wydad après 25 ans…

Le Wydad de Casablanca vient de remporter son deuxième titre en Ligue des Champions d’Afrique, en prenant le dessus sur Al Ahly d’Egypte par 1-0, en finale retour, samedi 4 novembre, au Complexe Mohammed V à Casablanca.

La joie de tous les Marocains s’est confirmée à la 69ème minute de jeu, grâce à Walid El Karti, l’auteur de l’unique but de la rencontre. Lors du match aller, disputé samedi 28 novembre à Alexandrie, les deux équipes s’étaient quittées sur un nul (1-1). Le premier titre du WAC en Ligue des Champions d’Afrique remonte à 1992. En tout cas, la joie des supporters était immense.

A l’occasion de cette finale, la tactique wydadie a visiblement bien marché. Le niveau de jeu des «Rouge et Blanc» en début de match était très médiocre, au point de rater même des passes de ballon entre les joueurs. Etait-ce une tactique de l’entraîneur ou la peur qui a pris le dessus sur les joueurs? Mais, petit à petit, la situation a vite changé. Apparemment, Ammouta a joué un mauvais tour à son adversaire, Houssam El Badry, qui a fait l’erreur d’user toute l’énergie de ses joueurs durant les 25 premières minutes du match. A la demi-heure de jeu, certains Egyptiens n’en pouvaient plus, dont l’ailier gauche des Pharaons, Mouamen Zakaria.

Le coach marocain a, avant tout, exploité la baisse de régime des Egyptiens qui ne parvenaient plus à effectuer le repli défensif avec la même aisance qu’au début. Puis, El Badry va commettre sa deuxième erreur, en sortant l’attaquant marocain d’Al-Ahly, Oualid Azaro qui, même en méforme, donnait du fil à retordre à la charnière centrale du Wydad avec son jeu en pivot.
Profitant des espaces laissés par les Cairotes, les Marocains devenaient plus menaçants. Et c’est là où Achraf Bencherki n’a pas tardé à le faire savoir. Le jeune attaquant, incontestablement meilleur joueur de la Ligue des Champions, a été une nouvelle fois décisif. Après avoir égalisé au match aller, il a été à l’origine du but sacré de cette rencontre, réalisé par Walid El Karti, à la 69ème minute de jeu.

Joie indescriptible…

La joie a éclaté, samedi 4 novembre, dans le centre-ville de Casablanca, après le sacre historique du Wydad, à l’issue de cette finale de la Ligue des Champions d’Afrique de football, aux dépens des Egyptiens d’Al Ahly.

Dès le coup de sifflet final de cette confrontation, les klaxons ont commencé à retentir dans la métropole, qui a vécu une nouvelle nuit mémorable de l’histoire du football national. Les premiers supporters des «Rouge et Blanc», ayant investi la fameuse place des Nations Unies, sont entrés dans une liesse collective. Leur bonheur était indescriptible, surtout qu’ils avaient attendu une deuxième couronne africaine depuis 25 ans.

En remportant cette finale, l’équipe du WAC, a prouvé qu’avec de la volonté, tout pouvait être gagné.

Ghita Hanane

Voir aussi

Boxe : Ahmed El Mousaoui réussit sa 27ème victoire

Après son échec pour conquérir le titre européen en décembre 2016, le poids welters marocain, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.