vendredi 19 octobre 2018

Si vous saviez comment est fait Raïbi Jamila…

L’enquête, menée par l’équipe du «Reporter», à partir de Casablanca et jusqu’au cœur de l’usine de fabrication, à Meknès, en passant par Tiflet-un des fiefs des producteurs laitiers- avait 1 objectif et 1 seul: tout savoir sur Raïbi Jamila. Savoir comment, avec quoi et par qui est fait ce yaourt liquide au goût de grenadine,présent sur les étals depuis 1966. Constat final: c’est un«Process»incroyable que l’équipe a suivi d’amont en aval. Prenez-en connaissance et vous ne regarderez plus jamais Raïbi Jamila avec les mêmes yeux !

En amont de l’amont, l’achat des vaches…

Pour le lait de Raïbi Jamila, il faut des vaches spéciales. Cellesde race «Holstein», meilleures productrices de lait dans le monde. Elles ne sont achetées que sur le marché international et seulement en grand nombre. Les fermiers ne peuvent y avoir accès. C’est Centrale Danonequi mutualise les achats, après avoir répertorié les besoins de tous les fermiers-partenaires. Pour le remboursement, elle accorde des facilités en échelonnant les règlements.

Les fermiers de l’écosystème

Les fermiers de l’écosystème Centrale Danone, au nombre de 120.000, sont de deux catégories: les grands producteurs qui ont une soixantaine de bêtes ou plus ; et les petits qui en ont une dizaine (et qui constituent 90% de l’écosystème). Les grandes fermes disposent de matériel adéquat (salle de traite, lactoducs inoxydables, cuves réfrigérées, pour maintenir le lait à la température de 4° jusqu’à sa récupération par les camions de collecte…). Aux petits éleveurs, Centrale Danone fournit des bidons à lait pour leur livraison quotidienne aux coopératives. Ce sont ces dernières qui sont équipées de cuves réfrigérées, où le lait est réceptionné avant d’être récupéré par les camions de Centrale Danone.Quelle que soit la taille du producteur, le lait est soumis à des analyses à chaque livraison.Tous les fermiers signent des cahiers de charge stricts. Les règles qui doivent être suivies sont contrôlées à toutes les étapes. Les représentants de Centrale Danone se rendent dans les fermes régulièrement.

Fermes ou cliniques pour vaches ?

Les vaches sont le trésor du fermier. Leur cycle de lactation, leur nourriture, leur santé, leur insémination et même leur morphologie, sont suivis à la loupe. On les isole le nombre de jours qu’il faut, à chaque étape. 3 semaines avant le vêlage, phase tarissement: pas de production de lait, peu de nourriture. 4 jours après le vêlage, la mise bas. Les 240 jours suivants, bonne production de lait, nourriture soignée. Après ces 240 jours, insémination. Et si l’insémination réussit, le cycle reprend avec les 3 semaines de tarissement, le vêlage, etc.

Pour chaque cycle, la vache se retrouve dans une cloison de l’étable avec celles qui sont dans le même cas. D’autres enclos sont réservés aux nouveau-nés. D’autres encore aux mâles ou aux malformés. Les grandes fermes ont un vétérinaire à plein temps pour les vaccins, les médicaments et les inséminations.

Pour l’insémination, semence sur catalogue

Pour la reproduction de leur espèce, les précieuses vaches sont inséminées avec la semence de taureaux géniteurs choisis sur catalogues, selon leur pedigree et carte génétique certifiant l’absence de toute maladie ou malformation. 

Les semences importées sont conservées congelées jusqu’à leur utilisation.

Contrôle de triche et analyses…

Du moment où il est trait jusqu’au moment où il devient «Raïbi», le lait ne cesse de subir des tests et analyses. Tests de densité (détection d’éventuels rajouts d’eau), tests d’acidité, contrôle d’absence d’antibiotiques, analyses physico-chimiques (température), organoleptiques (perception à la bouche), microbiologiques. En tout, ce ne sont pas moins de 380 contrôles par jour et 800.000 par an, qui sont effectués sur le Raïbi Jamila.

Au cœur du «Process»

Une fois que les camions-citernes ont fini de collecter le lait auprès des grands producteurs et des coopératives, ils l’acheminent vers l’usine de Meknès. C’est là où se trouvent tous les secrets de fabrication de Raïbi Jamila.

Et voici toutes les étapes du «Process».

– Arrivée du lait dans les camions de collecte.

– Dès réception, prélèvement d’échantillons pour de 1ères analyses en laboratoire.

– Si aucune anomalie n’est détectée, dépotage (extraction de la citerne) et filtration.

– Puis, refroidissement et stockage à une température de 4°.

– Second filtrage et homogénéisation du produit.

– Injection du ferment (le seul secret jamais révélé de la formule Raïbi Jamila). Pur jus de grenadine et pas de conservateur, une autoprotection étant assurée par le traitement thermique.

– Fermentation du lait (maintenu pendant 5 heures à 43°)

– Après la fermentation, refroidissement du produit à 5°.

– Stockage du produit, prêt pour le conditionnement (stockage renouvelé chaque 2 heures, en intermittence avec le nettoyage systématique des cuves)

– Phase de conditionnement: les petits pots roses qui contiennent Raïbi Jamila doivent prendre forme et être remplis.

Suivant un système de rotative d’imprimerie, des bobines de plastique sont placées en tête de l’engrenage. La machine se met en marche et le déroulé du conditionnement s’enclenche: chauffage du plastique, formage des pots, leur remplissage de «Raïbi», scellement avec opercules datés, découpage des packs et encaissage.

– Le Raïbi Jamila tel qu’on le trouve sur le marché est prêt, mais il ne sort pas encore de l’usine. Quelques pots-échantillons doivent subir de derniers tests en laboratoire.

– Passage par une 1ère chambre de stress à 30°, puis par une 2ème  à 23° et par une 3ème à 10°.

– Si, 3 jours après le conditionnement (date figurant sur les opercules), ni le produit, ni l’emballage ne subit d’altération, alors –enfin- les célèbres petits pots roses de Raïbi Jamila peuvent être livrés au commerce !

Bahia Amrani

Le mot du Président

Didier Lamblin, Président Directeur Général de Centrale Danone:

«Raibi Jamila est une marque marocaine historique que nous sommes, chez Centrale Danone, très fiers de produire. Tous les jours, ce sont plus de 4.000 collaborateurs et 120.000 éleveurs laitiers qui livrent le meilleur du lait à nos points de vente partenaires pour que Raibi Jamila soit dans les foyers marocains et reste une des marques préférées de nos concitoyens, depuis plus de 50 ans, maintenant. Cette saga marocaine, unique en son genre, fait de ce produit une marque plébiscitée par les familles marocaines, d’ici et d’ailleurs. Et c’est parce que cette marque est importante, pour nous comme pour le million de Marocains qui la consomme, tous les jours, que nous y apportons, à toutes les étapes de sa production, une attention et une rigueur sans faille».

Centrale Danone

Fiche d’information PDG : Didier Lamblin

Actionnaires : Danone, SNI

Effectif : 4.020 personnes

Produits : Activia, Danette, Danino, Dan’Up, Centrale, Lait de croissance, Moufid, Raibi Jamila, Danone Assil, Danone Velouté, Assiri, Yawmy, Jockey.

Chiffre d’affaires : 6,82 MMDH (2016)

RNPG : 59 MDH (2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.