vendredi 18 août 2017

Sahara : Non–alignés et Omar Hilale Vs l’Algérie

omar_hilale

De ce 17ème Sommet du Mouvement des non-alignés, qui vient d’achever ses travaux à  l’Île de Margarita, au Venezuela, on retiendra la virulente et combien franche réponse de Omar Hilale, ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’ONU, à la provocation du président de l’assemblée populaire nationale algérienne, Mohamed Larbi Ould Khelifa qui, dans son discours, avait qualifié le Sahara de territoire occupé et accusé le Maroc de bloquer le processus politique depuis 10 ans et d’acte unilatéral mettant en danger le mandat de la Minurso.
L’ambassadeur marocain a profité du discours officiel du Royaume devant les chefs d’Etat et de gouvernement du Mouvement pour démentir les allégations algériennes. Il a ainsi précisé que, malgré le déni de l’Algérie, le processus de décolonisation du Sahara s’est achevé avec la réintégration de ces provinces sahariennes du Maroc il y a 40 ans par le biais de la négociation et d’un accord qui a fait l’objet d’une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU. Il a ajouté que le Conseil de sécurité n’a jamais qualifié la situation au Sahara d’occupation…  Hilale a en outre rejeté l’accusation algérienne sur la responsabilité du blocage actuel. Il a rappelé que c’est le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 qui a permis de lancer le processus politique. Il a imputé l’impasse actuelle à la principale partie dans ce différend régional (l’Algérie), qui a créé et continue d’héberger, financer et armer le Polisario, tout en refusant de s’investir dans les négociations comme le lui demande le Conseil de sécurité dans plusieurs de ses résolutions…

Les travaux du 17ème Sommet du Mouvement des non-alignés ont été sanctionnés par l’adoption d’un Document final et d’une Déclaration de Margarita et, surtout, par le transfert de la présidence de l’Iran au Venezuela pour les trois années à venir. L’Algérie et son protégé le Polisario, qui nourrissaient d’énormes ambitions pour ce Sommet, y ont subi un échec retentissant puisque, d’abord, les Etats membres ont rejeté l’invitation de la fantomatique «RASD» au Sommet et ce, malgré les pressions de l’Algérie et du pays hôte. Ensuite, il y a l’absence de toute référence au Sahara marocain dans les discours des hauts responsables du Venezuela, ce qui constitue une gifle aux séparatistes par le pays hôte, considéré comme l’un des fidèles alliés de l’Algérie.
Enfin, les paragraphes sur le Sahara marocain du Document final du Sommet reprennent les positions antérieures du Mouvement et réaffirment la solution politique à ce différend.
Ce fiasco total de l’Algérie au Sommet survient au lendemain du retrait de la reconnaissance par la Jamaïque de la pseudo «RASD», dont le sens politique a été bien reçu à Margarita. Il confirme, en outre, que les soutiens aux adversaires de notre intégrité territoriale se réduisent de plus en plus…

Hamid Dades

Voir aussi

Diplomate marocain agressé aux Caraïbes : Rabat exige des excuses… L’Algérie aussi !

A la suite de l’agression physique du diplomate algérien, Soufiane Mimouni, contre le diplomate marocain, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.