mardi 12 décembre 2017

Révolution de palais au Zimbabwe : Mugabe cède la place à Emmerson

Robert Mugabe a enfin annoncé, mardi 21 novembre 2017, sa démission de son poste de président du Zimbabwe,  après 37 longues et interminables années au pouvoir. Dans sa lettre de démission, Mugabe a affirmé avoir démissionné «volontairement» de son poste, ce qui ne semble convaincre personne. Immédiatement après l’annonce de la démission de Mugabe, des centaines de milliers de Zimbabwéens sont descendus dans les rues d’Harare pour exprimer leur joie, espérant la fin d’un régime répressif qui a conduit le pays au bord de la faillite. L’armée zimbabwéenne a récemment pris le contrôle du pays, après le limogeage par Mugabe de son ancien vice-président, Emmerson Mnangagwa, une démarche interprétée comme une tentative de la part de Mugabe de baliser le chemin pour son épouse pour prendre le pouvoir après son départ. Ironie du sort, c’est ce même Mnangagwa -un alter ego de Mugabe, du reste, proche de l’appareil militaro-sécuritaire- qui a été chargé de diriger le gouvernement de transition mis en place, en attendant la tenue d’élections générales dans le pays durant la première moitié de 2018.

ML

Voir aussi

Sommet UE-Afrique : Le Polisario et ses alliés jouent la carte du chantage

La Côte d’Ivoire, pays-hôte du 5ème Sommet Union Européenne-Afrique, s’est vue opposer un ultimatum de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.