lundi 23 juillet 2018

Qui est Nassim Najafi Aghdam, auteur de la fusillade de YouTube ?

C’est un véritable drame survenu hier au siège de YouTube après qu’une femme munie d’une arme à feu en a fait usage au siège de la société à San Bruno en Californie provoquant des blessés. La police californienne a concentré ce mercredi son enquête sur elle et on vous en dit plus. 

Nasim Najafi Aghdam, une femme de 39 ans furieuse que YouTube ait supprimé certaines de ses vidéos a ouvert le feu au siège de la société.

Après avoir fait trois blessés, dont l’un très gravement touché par balle,  Aghdam s’est suicidée, selon la police de San Bruno, la ville de la Silicon Valley où se trouve la plateforme de partage de vidéos.

Cette résidente de San Diego était une militante véhémente de la cause végétalienne, qui a accumulé les griefs contre YouTube, où elle gérait plusieurs chaînes de vidéo la montrant s’exprimer en anglais, en turc ou en farsi. Ces chaînes ont été clôturées mardi soir par YouTube en raison de “graves violations” des règles de l’entreprise, filiale de Google.

“YouTube a filtré mes chaînes afin d’empêcher qu’elles soient consultées”, se plaignait Aghdam dans un message publié sur son site, où elle exposait sa passion pour les animaux.

Pour augmenter son nombre d’abonnés, Nasim Najafi Aghdam apparaissait prête à s’affubler d’accessoires atypiques, se filmant coiffée de perruques diverses, portant des robes échancrées, sur des fonds décorés de façon kitsch.

Elle a accusé le géant de l’internet de l’avoir volontairement et injustement privée des revenus liés à la fréquentation de son site, où elle dénonce pêle-mêle la corrida, la consommation d’ailerons de requin ou le commerce de la fourrure. Elle haïssait YouTube au point de tirer sur ses employés.

Le chef de la police de San Bruno a confirmé : “A ce niveau de l’enquête, on estime que la suspecte était contrariée par les pratiques et politiques de YouTube. C’est le motif apparent”. Le responsable policier a ajouté qu’elle s’était rendue à un stand de tir, juste avant de commettre son attaque.

Zineb Alaoui

Voir aussi

Scandale à Mirleft : ils obligent un enfant à fumer du narguilé (vidéo)

Une vidéo montrant un enfant fumant le narguilé en compagnie de deux hommes à Mirleft …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.