vendredi 18 août 2017

Mohamed El Kettani décoré par la France

Elkettani pdg awb decore par sapin

Dimanche 12 avril, à Rabat, le ministre français des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, a remis à Mohammed El Kettani, PDG d’Attijariwafa bank, les insignes d’officier de l’Ordre de la Légion d’honneur, la plus élevée des distinctions de la République française.
A cette occasion, une grande réception était organisée à la Résidence de l’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries. Réception à laquelle étaient présents, outre MM Sapin et Fries, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, la Présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun, la co-Présidente du Club des chefs d’entreprises France-Maroc, Saïda Lamrani, le Président du GPBM, Othman Benjelloun, le PDG du groupe OCP, Mostapha Terrab, le Président du groupe CIH, Ahmed Rahhou, ainsi que de nombreuses autres personnalités du monde économique (PDG de Renault Maroc, Inwi, Cosumar, Managem…), mais aussi politique, diplomatique et du tissu associatif.

S’exprimant lors de la cérémonie, Michel Sapin a félicité Mohamed El Kettani pour ses grandes qualités, son fort engagement au service du rayonnement économique du Maroc et pour les partenariats fructueux avec la France. Il s’est dit «particulièrement heureux» car, a-t-il expliqué: «par son action, Mohamed El Kettani incarne le modèle d’excellence qui doit être, à mon sens, celui de la relation franco-marocaine», avant de souligner le rôle essentiel qu’El Kettani a joué dans «l’extraordinaire aventure» de l’expansion africaine d’Attijariwafa bank, en tant que co-Président du Club des chefs d’entreprises France-Maroc. Dans une appréciation plus générale, Michel Sapin a exprimé sa «profonde conviction» que l’action commune des communautés d’affaires française et marocaine permettra de tirer le meilleur profit du «formidable» potentiel de développement économique de l’Afrique, au bénéfice de l’ensemble du continent. Il a souligné à cet égard le protocole d’entente signé le 5 juin 2014 avec la Banque publique d’investissement (Bpifrance), afin de favoriser le développement des entreprises françaises et marocaines dans l’un et l’autre pays, ainsi que les rapprochements entre opérateurs français et marocains pour aborder les marchés subsahariens.
Pour sa part, humble comme à son habitude et très ému, M. El Kettani a dit n’avoir jamais imaginé avoir cette distinction. Rappelant qu’il est le produit de l’école publique et qu’il doit tout à son pays, il a exprimé sa gratitude à la République française pour cette décoration qu’il a dédiée à ses pairs, à sa grande famille du groupe auquel il appartient -et dont il a tenu à préciser qu’il lui a donné toutes ses chances- ainsi qu’à sa petite famille, notamment à celle qu’il a appelée «mon co-équipier», son épouse Lamiae. En conclusion, Mohamed El Kettani n’a pas manqué de souligner l’impulsion stratégique donnée par les deux chefs d’Etat, SM Mohammed VI et le Président François Hollande, à cette volonté commune de raffermir les liens géostratégique, culturel, social, politique et économique entre les deux pays, tenant à réaffirmer son «humble mais non moins résolu engagement» au sein de cette dynamique des lumières.

Le Reporter

Voir aussi

Diplomate marocain agressé aux Caraïbes : Rabat exige des excuses… L’Algérie aussi !

A la suite de l’agression physique du diplomate algérien, Soufiane Mimouni, contre le diplomate marocain, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.