mardi 12 décembre 2017

Lutte contre le cancer : les récompenses de la Princesse

SAR la Princesse Lalla Salma, le Pr. Chardot et le Pr. Errihani lors de la remise des prix MAP

SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, a présidé, au Palais des Congrès à Marrakech, la célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer.

Lors de la célébration, la Fondation Lalla Salma a présenté la synthèse et les recommandations du symposium «Cancer du sein au Maroc: une approche globale», organisé à Marrakech et qui avait pour objectif de faire le point sur les avancées réalisées et les résultats des actions entreprises, dans le cadre du Plan Cancer 2010-2019, en vue de la prévention, de la détection et du traitement du cancer du sein.
SAR la Princesse Lalla Salma a, par la suite, décerné le Prix international pour la lutte contre le cancer au Pr. Claude Chardot, pionnier de la lutte contre le cancer en France. Le professeur Chardot a participé activement à la création de l’Institut national d’oncologie de Rabat. Il est professeur émérite de cancérologie à l’Université de Nancy et directeur honoraire du centre de lutte contre le cancer de Lorraine.
SAR la princesse Lalla Salma a également remis le prix national au Pr. Hassan Errihani, un des premiers oncologues marocains, fondateur du premier diplôme national de spécialité en oncologie. Il est actuellement chef de département de l’oncologie médicale à l’Institut national d’oncologie de Rabat, directeur de l’Unité de pédagogie et de recherche en oncologie, de l’Unité de recherche translationnelle de l’Université Mohammed V de Rabat et membre du comité scientifique de l’Institut de recherche pour le cancer de Fès.

Hommage à l’engagement de la FLS

La Journée nationale de la lutte contre le cancer a constitué une précieuse occasion pour rendre un vibrant hommage à l’engagement institutionnel de tous les jours de la Fondation Lalla Salma – Prévention et traitement des cancers, dans les efforts de lutte contre le cancer et l’atténuation des souffrances des patients.
La célébration de cette Journée à Marrakech, sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma – Prévention et traitement des cancers (FLS), s’inscrit dans le cadre de la politique de la Fondation qui accorde un soutien médical, hospitalier et psychologique conséquent aux personnes atteintes de cette maladie.
Cette célébration est une opportunité pour saluer le travail accompli par la Fondation pour l’amélioration de la prise en charge des patients, l’encouragement des actions de prévention et la mobilisation des moyens, pour faire de la lutte contre le cancer une priorité de santé publique au Maroc, ainsi que le soutien très fort à la recherche scientifique et aux partenariats au Maroc et à l’international.

Hamid Dades

Fondation Lalla Salma : Des actions prioritaires

En un peu plus de dix années d’existence, la Fondation, créée en 2005 à l’initiative de SAR la Princesse Lalla Salma, a déjà réussi à ériger la lutte contre le cancer en priorité de santé publique au Maroc et dans la région, ce qui a lui a valu la reconnaissance et la consécration de tous les organismes de santé dans le monde. S’appuyant sur l’expertise d’une équipe pluridisciplinaire, composée de praticiens, de médecins, de chercheurs, d’universitaires et d’acteurs associatifs, la Fondation s’emploie à mettre en place un dispositif national de lutte contre le cancer qui bénéficie des meilleures pratiques dans le domaine, à travers une démarche innovante et participative. Ainsi, sous l’impulsion de SAR la Princesse Lalla Salma, le Maroc s’est doté d’un Plan national de prévention et de contrôle du cancer (PNPCC) 2010-2019 qui a permis la construction, le réaménagement et l’équipement de neuf centres régionaux d’oncologie (Rabat, Casablanca, Al Hoceima, Fès, Marrakech, Agadir, Oujda, Meknès et Tanger) et la construction et l’équipement de deux pôles d’onco-gynécologie à Rabat et Casablanca. De même, deux services d’hémato-oncologie pédiatrique ont été créés à Rabat et Casablanca, outre la construction et l’équipement de trois services de chimiothérapie de proximité (Casablanca, Béni Mellal, Errachidia et Nador) pour des prestations de chimiothérapie en hôpital de jour. Ce programme a également permis l’augmentation du budget du ministère de la Santé alloué aux médicaments anti-cancéreux et de faire bénéficier plus de 1,6 million de femmes du test de dépistage du cancer du sein et plus de 200.000 femmes du dépistage du cancer du col de l’utérus. Reconnue d’utilité publique, la Fondation Lalla Salma- Prévention et traitement des cancers met le bien-être et le confort du patient au cœur de toutes ses préoccupations, au moyen d’une implication quotidienne et énergique de l’ensemble de ses partenaires, institutionnels ou privés, tous mobilisés pour relever le défi de la lutte contre le cancer au Maroc.

HD

Voir aussi

Sommet UE-Afrique : Le Polisario et ses alliés jouent la carte du chantage

La Côte d’Ivoire, pays-hôte du 5ème Sommet Union Européenne-Afrique, s’est vue opposer un ultimatum de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.