vendredi 19 avril 2019

Le Polisario reçoit une énième gifle au Conseil de sécurité

Entamant un mandat de deux ans en qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), la Suède, qui assure ce janvier 2017 la présidence mensuelle du Conseil, n’a programmé aucune réunion au sujet du Sahara, à la grande déception du Polisario et son allié, le régime militaire algérien de plus en plus vacillant en raison de l’explosion sociale à laquelle l’Algérie fait face depuis le début du mois.

C’est en effet une deuxième gifle que reçoit le front séparatiste, dirigé par le criminel de guerre, Brahim Ghali, rongé par le cancer. Après avoir espéré et même poussé à ce que l’Espagne (qui présidait le Conseil de sécurité en décembre 2016) et la Russie (en octobre de la même année), placent le dossier du Sahara à l’ordre du jour des discussions, dans l’objectif de diaboliser le Maroc, voilà que les séparatistes se retrouvent aujourd’hui amers, après que la Suède n’a programmé aucune séance du Conseil de sécurité autour de la question du Sahara.  

N’arrangeant rien à la position déjà très fragile du Polisario et ses alliés, la Plate-forme citoyenne pour la libération des femmes sahraouies kidnappées à Tindouf vient de lancer une pétition appelant le gouvernement espagnol à exercer des pressions sur le Polisario, afin d’obtenir la libération de ces femmes retenues contre leur gré en territoire algérien. Le Polisario est vraiment dans de sales draps.

ML

Voir aussi

Douzi annonce l’arrivée de son prochain tube

Douzi ne s’arrête pas… Il vient de partager sur les réseaux sociaux le teaser de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.