samedi 21 juillet 2018

Le Général Hosni Benslimane : L’homme au parcours exceptionnel

Le Général de corps d’armée, Hosni Benslimane

Après plus de 40 ans passés à la tête de la Gendarmerie royale, le Général de corps d’armée, Hosni Benslimane, est parti à la retraite. Portrait d’un des généraux les plus gradés de l’armée marocaine.

Dans un communiqué rendu public, mardi 4 décembre 2017, le Cabinet royal a annoncé que SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’état-major général des Forces Armées Royales  (FAR), a reçu au Palais royal de Rabat le général de corps d’armée, Bouchaib Arroub et le général de corps d’armée Hosni Benslimane, ainsi que le général de division Mohamed Haramou. La même source a indiqué que, lors de cette audience royale, le Souverain a nommé le général de division Mohamed Haramou, en tant que commandant de la Gendarmerie royale, en remplacement du général Hosni Benslimane. A l’issue de cette audience, SM le Roi a décoré les généraux Arroub et Benslimane du Grand Cordon du Wissam Al Arch.

45 ans à la tête de la Gendarmerie royale

Hosni Benslimane fait son entrée à la Gendarmerie royale en 1957, en tant que gendarme. Il gravit rapidement les échelons au sein de ce corps sécuritaire, jusqu’en 1972, lorsque feu SM Hassan II le nomme à la tête de la Gendarmerie royale. Il y a servi au plus près du Roi et dans les dossiers les plus sensibles et/ou secrets, jouissant d’une confiance à la hauteur de sa fidélité jamais démentie, jusqu’à sa retraite. Hosni Benslimane s’était fait aussi remarquer dans l’affaire «Tabet». Au début des années 1990, ce dernier défraye la chronique pour avoir compilé des enregistrements pornographiques d’un grand nombre de célébrités et de personnalités connues à l’époque. C’est grâce aux efforts de la Gendarmerie, sous le contrôle de Benslimane, que cette affaire est éclaircie.

On n’oublie jamais son premier amour

Hosni Benslimane, c’est aussi une longue histoire d’amour avec le ballon rond qui a débuté à la fin des années cinquante. En effet, le Général de corps d’armée se fait remarquer en tant que gardien de but au sein de l’équipe AS-FAR, de 1958 à 1961. Il remporte avec l’équipe une Coupe du Trône en 1959, un championnat national de première division deux ans plus tard et deux Super coupes du Maroc en 1959 et 1961.  Bien plus tard en 1994, il est nommé président de la Commission provisoire chargée de la gestion du football marocain. De 1994 à 2009, il occupe le poste de président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et préside le Comité national olympique marocain, de 1993 à mai 2017, ainsi que le club des FAR.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Scandale à Mirleft : ils obligent un enfant à fumer du narguilé (vidéo)

Une vidéo montrant un enfant fumant le narguilé en compagnie de deux hommes à Mirleft …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.