dimanche 22 octobre 2017

Classement Forbes : Ces Marocaines qui font honneur

Dans la catégorie «Femmes d’affaires» du top 100 du classement des personnalités les plus influentes du monde arabe, réservé aux femmes et rendu public récemment par Forbes, six Marocaines se sont particulièrement distinguées…

Avec 8 représentantes au total (dont deux Marocaines résidant à l’étranger), le Royaume se place à la 6ème position derrière l’Egypte (1ère) qui a réussi à placer 22 femmes. Le Liban (2ème) compte 17 entrées au total, à égalité avec les Emirats Arabes Unis. Le Koweït est 4ème  avec 13 représentantes, suivi de la Jordanie (5ème) qui compte 11 femmes dans les différents classements.

Concernant le Maroc, donc, dans la catégorie des 100 femmes d’affaires les plus influentes, la première est placée au 30ème rang du classement général. Il s’agit de Rita Zniber. Elle est suivie de Laila Mamou (qui est davantage une cheffe d’entreprise qu’une femme d’affaires) à la 42ème place et de Salwa Akhannouch qui occupe la 46ème place. Miriem Bensalah Chaqroun, patronne des patrons, se retrouve à la 63ème place. Dans le même classement, Hind Bouhia se place 61ème. Enfin, last but not least (et, en réalité bien plus influente que ne le dit Forbes), Saïda Lamrani clôt la liste des Marocaines qui figurent dans ce classement sélect.

Pour ceux qui ignoreraient encore qui sont ces femmes, il y a lieu de rappeler, en bref, leur parcours.

Rita Zniber est PDG de Diana Holding. Créée en 1956 et spécialisée dans l’agro-industrie, Diana Holding s’est lancée dans la production de vins, l’embouteillage d’eau et de boissons non alcoolisées, le commerce et la distribution, sous l’impulsion de Madame Zniber. En juin dernier, Diana Holding est devenue l’actionnaire majoritaire du spiritueux français Belvédère. La femme d’affaires est également connue et reconnue pour ses actions marquées dans le social, notamment dans la protection de l’enfance.

Laila Mamou,  DG de Wafasalaf, est décrite comme «la femme qui a fait de Wafasalaf le numéro un du crédit conso». Après un DESS en gestion des entreprises en France, elle intègre Wafasalaf en 1989 où elle fait ses preuves. Contrôle, gestion du risque, mise en place du scoring, industrialisation des process, développement commercial, elle a tout fait dans la société de financement avant d’être propulsée, grâce au mérite, à la tête de l’entreprise.

Salwa Akhannouch  est, quant à elle, PDG d’Aksal et détient la moitié des participations de l’un des plus grands malls d’Afrique, le Morocco Mall. Sa société, Aksal, détient la licence exclusive de vente de marques de renommée mondiale. Elle se démarque par la multitude de franchises qu’elle détient. Elle a d’ailleurs été pionnière dans ce business model au Maroc.

Patronne des patrons, Miriem Bensalah Chaqroun est membre du Conseil d’administration du Groupe Holmarcom et chef de la filiale des Eaux minérales d’Oulmès. Elle est l’image de la réussite féminine marocaine dans le business. Les patrons lui ont d’ailleurs renouvelé leur confiance lors des dernières élections patronales de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Hind Bouhia est DG de Global Nexus, spécialisée dans les infrastructures des énergies propres. Ancienne de l’Ecole Centrale de Paris, titulaire d’un PhD de l’université de Harvard, elle passe huit ans à la Banque mondiale, à Washington, dont elle garde un goût prononcé pour l’international.

Saïda Lamrani est, pour sa part, vice-présidente du Groupe Safari. Cette native de Fès arbore de multiples casquettes. Elle est la vice-présidente déléguée du groupe des sociétés holdings Safari-Sofipar-Cofimar. Elle est également PDG de Smeia, qui importe au Maroc  les marques Land Rover et BMW. Elle est présidente du Conseil de surveillance du groupe bancaire Crédit du Maroc. Cette juriste de formation est aussi membre du Conseil d’administration de la Fondation Mohammed V pour la solidarité présidée par le Roi.

HD

Voir aussi

Une «Semaine Maroc-Afrique» à Washington

Le patrimoine culturel marocain et africain sera à l’honneur lors de la première édition de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.