vendredi 19 octobre 2018

Baccalauréat 2018 au Maroc : démarrage des épreuves de la session ordinaire

Les examens de la session ordinaire du baccalauréat auront lieu du mardi 5 au vendredi 8 juin 2018.  

Le ministère de l’Education nationale a annoncé avoir entrepris toutes les mesures nécessaires pour permettre aux candidats de passer les épreuves du baccalauréat 2018 dans les meilleures conditions. 

Répondant à une question centrale sur les examens du baccalauréat, à la Chambre des représentants, le Secrétaire d’Etat, Khalid Samadi, a souligné que le ministère a œuvré, au niveau de l’organisation matérielle, à la mobilisation d’importantes ressources supplémentaires, dont 41.660 surveillants et environ 40.000 professeurs pour corriger environ 3,6 millions copies.

Au niveau des académies régionales, 20.830 salles d’examen seront préparées pour recevoir les candidats, répartis dans environ 1.500 centres d’examen dans les différentes directions régionales et environ 1.500 observateurs seront mobilisés au niveau des centres d’examen, tandis que 164 observateurs régionaux et 200 nationaux seront désignés pour la procédure et la correction, a-t-il poursuivi. Environ 440.000 candidats, dont 48% filles, passeront les examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2018, soit une hausse de 9,68% par rapport à l’année dernière (401.032 candidats), a-t-il ajouté. Le nombre de candidats libres a atteint 100.534, soit 23% de l’effectif global des candidats, alors que le nombre de candidats issus de l’enseignement public représente 70% du total des candidats, contre 7% pour l’enseignement privé, a fait savoir Samadi.

Les nouveautés de cette année

Parmi les nouveautés des examens du baccalcette année, le secrétaire d’État a noté la poursuite de la mise en place de nouvelles filières du baccalauréat marocain, relevant que les examens de cette session auront lieu dans 8 filières internationales du baccalauréat marocain et dans 14 nouvelles filières professionnelles qui viennent s’ajouter aux 4 filières du baccalauréat professionnel adoptées lors de la session 2017. Le nombre de filières ouvertes pour les candidats du baccalauréat marocain passe ainsi de 14 filières adoptées avant la réforme du système du baccalauréat à 40 filières, avec de grandes probabilités de diversifier l’offre dans ce domaine et d’améliorer la convergence avec les projets scolaires des candidats, a-t-il ajouté.

Les épreuves du baccalauréat pour cette année connaîtront également  la généralisation des procédures d’adaptation des examens pour inclure, en plus des malvoyants, déjà couverts par la procédure, les candidats ayant un handicap mental, y compris les difficultés d’apprentissage, l’autisme et la surdité, a-t-il fait observer, ajoutant que le ministère a pris toutes les dispositions pour adapter le cadre de correction des examens à cette catégorie et adapter les procédures de l’examen aux candidats issus d’autres systèmes éducatifs tels que les enfants d’émigrés marocains de retour au pays ou les enfants d’immigrés installés au Maroc.

Fuite des épreuves: le démenti du ministère

Contrairement à ce qui a été relayé par certains sites électroniques et réseaux sociaux concernant la fuite d’épreuves d’examen, le ministère de l’Education nationale a souligné dans un communiqué, qu’il n’hésitera pas à faire face à tous les agissements susceptibles de perturber le bon déroulement de cette échéance.

Mohcine Lourhzal 

Voir aussi

En vidéo, la fameuse “bagarre” de Jamel Debbouze et Kev Adams

Jamel Debbouze ne cesse d’impressionner ses fans ! Cette fois-ci, il a enflammé la toile …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.