dimanche 21 octobre 2018

Salaheddine Mezouar, président de la CGEM

Pour que la dignité du Marocain soit préservée

Le président de la CGEM est décidé à rapprocher les points de vue et instaurer un climat de confiance entre les différents intervenants dans les secteurs privé et public. Pour Salaheddine Mezouar, l’objectif est de faire en sorte que les citoyens aient, de nouveau, confiance dans leur pays. Ceci passe, comme il l’explique dans cet entretien, par une revalorisation de l’entreprise.

Quel bilan faites-vous de la première édition de l’Université d’été de la CGEM?

L’Université d’été que nous avons organisée a été un lieu de brassage des idées et une occasion propice à la réflexion, autour de cet objectif crucial auquel nous aspirons tous, à savoir une entreprise forte, pour un Maroc qui gagne.  

Les intervenants aux différents débats organisés à l’occasion de cette rencontre ont été unanimes pour dire que l’entreprise joue un rôle décisif dans le développement économique et social. Quel est votre avis sur ce point?

En effet, sans une entreprise forte, aucun développement ne peut porter ses fruits. Aujourd’hui, nous avons besoin d’un Maroc capable de créer de la richesse et des emplois, tout en s’inscrivant dans une démarche inclusive. Pour ce faire, il n’y a d’autre manière que de renforcer l’entreprise, dans l’objectif d’en faire un outil capable de relever les défis économiques et sociaux auxquels nous sommes confrontés au quotidien. Le Maroc fait face, aujourd’hui, à de multiples contraintes. Nous vivons dans un monde en mouvement et en mutations continues. Cette réalité indéniable nous interpelle et nous oblige à adapter et même à réinventer nos modèles économiques et de société.  En tant que CGEM, notre objectif est d’installer une relation basée sur la confiance entre les entreprises et le secteur public. Administrations et partenaires sociaux et gouvernementaux sont appelés à croire davantage en les capacités de l’entreprise à relever les défis et à contribuer à la paix sociale à travers l’emploi. L’avenir du Maroc ne se construira pas sans ses entreprises. 

Vous avez appelé à ce que la croissance économique soit distribuée de manière équitable. Que vouliez-vous dire par là?

Certes, tous les pays veulent réussir une croissance économique. Néanmoins, cette dernière doit profiter à tous et être distribuée de manière équitable. C’est justement l’un des objectifs majeurs que nous voulons réaliser au Maroc. En tant qu’acteurs et décideurs économiques, nous devons œuvrer à redonner confiance aux jeunes dans leurs capacités et faire en sorte qu’ils croient en demain. Nous devons aider pour que la dignité du Marocain soit préservée. Il est également important, aujourd’hui, d’œuvrer pour une meilleure inclusion de la femme dans tous les domaines, notamment ceux liés à l’économie. Les Marocains veulent du concret. Ils ne se contentent plus de programmes et de plans sectoriels étalés sur deux, trois ou quatre ans. Il est vrai que nous traversons des moments difficiles. Cependant, je reste profondément convaincu que le Maroc dispose des atouts et des moyens qui lui permettent de dépasser les obstacles qui pourraient se dresser devant lui.

C’est cet esprit positif qui a animé les débats organisés durant deux jours, lors de l’Université d’été de la CGEM. Je profite de cette occasion pour remercier les acteurs économiques, les intervenants politiques et les acteurs de la société civile qui ont répondu présents à notre invitation, pour assister à ce rendez-vous que nous comptons perpétuer.

Propos recueillis par:

Hamid Dades & Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Moustapha Cissé-Lo : Président du Parlement de la CEDEAO

«Nous travaillons pour une libre circulation des biens et des personnes en Afrique» Que représente …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.