samedi 22 septembre 2018

Claudia Wiedey, ambassadeur de l’UE au Maroc

«Les institutions européennes examinent de près le jugement»

Dans cet entretien exclusif, Claudia Wiedey, nouvel ambassadeur de l’Union Européenne (UE) au Maroc, explique que l’UE est déterminée à poursuivre sa coopération étroite avec les autorités marocaines sur l’accord de pêche. Elle qualifie le partenariat du Maroc comme étant: «un de nos partenariats privilégiés de l’UE dans le sud de la Méditerranée sur toute une série de sujets».

La CJUE vient de rendre son arrêt concernant l’accord de pêche conclu entre l’UE et le Maroc. Quelle lecture faites-vous de ce verdict?

Nous prenons note de l’arrêt rendu aujourd’hui par la Cour de justice des Communautés européennes dans l’affaire C-266/16. Selon la décision de la Cour, les actes de l’Union concluant l’accord de pêche avec le Maroc et son protocole sont valides, dès lors qu´ils ne s’appliquent pas aux eaux adjacentes à celui-ci. Les institutions européennes examinent de près le jugement pour en déterminer les conséquences et les éventuelles mesures à prendre, notamment à l’égard des opérateurs économiques. L’UE souhaite coopérer étroitement avec les autorités marocaines sur cette question, dans le même esprit de concertation sincère et de confiance précieuse qui a présidé au processus de l’adaptation de l’Accord agricole.

Maintenant, quelle suite judiciaire ou comment s’appliquera la décision de la CJUE?

Comme l’ont constaté la Haute-Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-Présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Royaume du Maroc, Nasser Bourita, dans leur communiqué conjoint, nous restons déterminés à négocier tous les instruments nécessaires y inclus, relatifs au partenariat halieutique, tout en respectant pleinement le jugement de notre Cour de justice indépendante. Le Maroc est un partenaire-clé dans notre voisinage sud, avec lequel nous avons développé un partenariat durable et précieux pendant de nombreuses années.

Dans quelle mesure ce verdict risque-t-il d’influencer les relations entre le Maroc et ses partenaires européens?

Le Maroc est un de nos partenariats privilégiés dans le sud de la Méditerranée sur toute une série de sujets. Le partenariat avec le Maroc est un engagement stratégique de long terme pour l’UE. Nous estimons non seulement nos relations bilatérales, mais aussi le rôle régional et international du Maroc qui fait du pays un allié important avec qui nous resterons engagés. Grâce à notre relation privilégiée, l’UE et le Maroc seront en mesure de surmonter les défis posés par cette nouvelle situation. C’est pour cela que, dans leur communiqué conjoint, les deux parties ont confirmé leur attachement au partenariat stratégique entre le Maroc et l’Union européenne et leur détermination à le préserver et à le renforcer. Les deux parties ont également souligné leur soutien au processus de l’ONU, en vue de parvenir à une solution durable au conflit, ainsi que les efforts du Secrétaire général des Nations Unies, pour aboutir à une solution politique juste et mutuellement acceptable.

Propos recueillis par Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Saâd-Eddine El Othmani : Chef de gouvernement

«L’administration a toujours besoin de réformes profondes» Quel est l’objectif de ce Forum national? Ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.