jeudi 17 août 2017

Le nard indien, essounboul

Le nard indien, nom latin «nardostachys jatamansi», chez nous, on le nomme «essounboul». Nos herboristes le connaissent bien, puisque c’est une plante qui s’utilise depuis la nuit des temps par les femmes pour parfumer le henné et le «ghassoul». Ses propriétés sont connues pour être désodorisantes, antibactériennes et aidant à la repousse des cheveux. Dans le monde, le nard indien est une des premières plantes odorantes utilisées et ce, depuis l’Antiquité.

Son odeur douce-chaude est caractérisée par une note florale-boisée, unique et reconnaissable. C’est un parfum mystique cité dans les Evangiles et dans la Bible. Aujourd’hui encore, il entre dans la fabrication d’encens.
En aromathérapie, il s’utilise toujours pour ses vertus sédatives aidant à l’équilibre émotionnel. Il semblerait aussi que l’huile essentielle du nard indien, mélangée à de l’huile végétale, soit utilisée comme onguent pour traiter plusieurs maux. Ses vertus médicinales, dit-on, sont anti-inflammatoires, toniques, bactéricides et fongicides.
Le nard indien aide à soigner la tachycardie, les hémorroïdes, le psoriasis et l’insuffisance ovarienne. Il est considéré dans la médecine traditionnelle ayurvédique, tout comme chez nous d’ailleurs, comme un ingrédient incroyablement efficace pour la pousse des cheveux.

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.