lundi 23 octobre 2017

Le bigaradier, «larnanj»

Le bigaradier, petit grain appelé «larnanj» chez nous, c’est cet arbre originaire d’Asie qui ressemble à un oranger qu’on trouve partout au Maroc. Son nom scientifique est citrus aurantium. Ses fruits, que certains appellent aussi «el fachfach», sont des bigarades ou «oranges amères». Ils ont un zeste charnu et une pulpe très amère, immangeable. Cet arbre était déjà connu des Grecs et des Chinois.

Ils usaient des feuilles et du fruit comme tonique digestif. C’est au IXe siècle que les arabes l’introduiront en Espagne. Chez nous, on distille les fleurs des bigaradiers pour préparer l’eau de fleur d’oranger, couramment utilisée pour parfumer les desserts, mais aussi pour ses vertus analgésiques et calmantes. Il était d’usage autrefois d’asperger les lits d’eau de fleur d’oranger avant de s’y coucher. «Ma z’har», l’eau florale ou l’eau du bonheur était aussi offerte à tous les convives en guise de bienvenue. La pulpe de «larnanj» s’emploie pour faire macérer les olives rouges indispensables aux tagines de poulet. Ailleurs dans le monde, son zeste est utilisé pour fabriquer de la marmelade. C’est aussi l’ingrédient indispensable pour fabriquer certaines boissons toniques ou alcoolisées. Le miel et les friandises au bigaradier soulagent des crampes nocturnes, du trac des examens, du mal de voyage et du grincement nocturne des dents. L’huile essentielle de petit grain, qui n’est autre que la distillation des feuilles, est utilisée pour sa fraîcheur incomparable dans la parfumerie. On dit que l’infusion de feuilles de bigaradier aide ceux qui souffrent d’angoisse, de spasmophilie, de déséquilibres nerveux, d’insomnies, de crampes, d’infections cutanées et de transpiration excessive. Mais aussi ceux qui souffrent d’obésité. La synéphrine contenue dans ce fruit stimulerait le processus de combustion des graisses. Elle est citée dans la longue liste de produits minceur qui en contiennent. Plusieurs études, actuellement, démontrent que cette substance peut se révéler très dangereuse si elle est prise avec de la caféine. Elle augmenterait la tension artérielle et causerait de graves problèmes cardiovasculaires. Cet ingrédient peut aussi interagir avec de nombreux médicaments, aggraver un glaucome ou compliquer une opération chirurgicale. Attention à ne pas faire de bêtise, il vous faut pour une tasse de breuvage une minute d’infusion top chrono de deux ou trois boutons de fleurs ou feuilles de bigaradier. Sinon préférez utiliser quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger distillée et certifiée, vendue en magasin spécialisé.

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.