lundi 23 octobre 2017

La mélisse, «hbaq tranj»

La mélisse, melissa oficinalis, dite aussi herbe au citron, se nomme au Maroc «hbaq tranj». C’est une plante mellifère médicinale connue depuis l’antiquité. Son nom vient du grec «melissophullon» qui veut dire «feuilles à abeille», parce que son nectar les attire.

Il paraît que les apiculteurs maintiennent -encore aujourd’hui- une tradition ancestrale en frottant de la mélisse sur leurs ruches. Ce geste est censé attirer de nouvelles abeilles et conserver les anciennes sur place. Bien connue de nos herboristes, ils la recommandent en infusion pour ses vertus curatives, notamment pour combattre les problèmes digestifs et les troubles nerveux. Plus communément dans les cuisines, elle sert à agrémenter les thés d’hiver.
Cette petite plante, la favorite du cardinal Richelieu, base de certains élixirs bien connus dont, entre autres, la «Bénédictine», fait beaucoup parler d’elle en ce moment. Les phytothérapeutes soutiennent les croyances d’autrefois concernant les propriétés hautement bénéfiques pour la santé de la mélisse. Efficacité absolue contre le stress et certains troubles du comportement. Et pas seulement: boire de l’infusion de mélisse, composée de feuilles ou de fleurs, serait incontestablement souverain contre la migraine, les convulsions, l’herpès, l’insomnie, l’émotivité, les crises de nerfs, l’irritabilité, les syncopes, l’épilepsie, les spasmes digestifs, cardiaques, les vertiges, les bourdonnements d’oreilles, le rhumatisme, la mémoire déficiente, la mélancolie et l’anémie. Des cataplasmes faits de mélisse soigneraient les piqures d’insectes et les ecchymoses. Dans le monde, les feuilles fraîches de mélisse sont utilisées aussi en cuisine pour parfumer certains plats, vinaigres ou liqueurs. Il est dit aussi dans certains écrits anciens qu’en porter sur soi est magique. C’est sûr, il ne faut jamais être à court de ce trésor. Fini Lexomil et autres pour la zen attitude…

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.