lundi 21 août 2017

La fraise

Le Maroc est un grand producteur de fraises. C’est le fruit du fraisier «fragaria vesca», un arbuste de la famille des rosacées. Eh oui! La rose est un parent de la fraise. C’est un fruit aux variétés multiples, vieux de plus de 8.000 ans et qui pousse partout dans le monde. Certaines variétés donnent leurs fruits en hiver et en été.
La fraise, nous l’adorons et nous la consommons fraîche nature, avec du sucre, en salade de fruit, en jus. Sans oublier, la confiture ou la tarte aux fraises qui sont, elles aussi, un vrai régal. Il faut savoir qu’en consommer régulièrement est très important pour qui veut rester en bonne santé et pour ceux qui sont au régime et ceux qui souffrent de diabète. Les jeunes feuilles du fraisier peuvent être utilisées comme infusion diurétique.

La fraise gorgée d’eau et pauvre en sucre est riche en tanins, des antioxydants aux nombreuses propriétés thérapeutiques. Ce fruit est alcalinisant nutritif, rafraîchissant et reminéralisant avec d’incomparables propriétés antivirales, bactéricides, apéritives, dépuratives et laxatives. Une ration journalière permet de lutter contre certains cancers comme celui du colon, du sein et du cerveau et aussi contre de nombreuses maladies, notamment cardio-vasculaires, mais aussi l’artériosclérose, l’hypertension artérielle, certains troubles hépatiques, les calculs rénaux, la constipation, la dégénérescence des neurones, l’Alzheimer, l’anxiété et les troubles de l’humeur. La fraise s’utilise aussi en beauté contre les rides, l’acné et pour éclaircir le teint. Elle contient du cuivre, du fer, du fluor, du bore, du sodium, du soufre, du zinc, du calcium, du chlore, du magnésium, du manganèse, du phosphore, du potassium, des vitamines (A , B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, C, PP), de l’éther, de l’acide citrique, de l’acide lactique, de l’acide malique et du méthyl-salicylique. Les personnes ayant des digestions difficiles ou les personnes allergiques ne devraient pas en consommer.

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.