lundi 11 décembre 2017

L’oliban, «hssalaban»

L’oliban, appelé chez nous «hssalaban», est une résine-gomme issue d’un arbre, le Boswellia carteri. Cette résine s’obtient par des incisions faites dans l’écorce de l’arbre. Depuis l’Antiquité, Grecs, Romains et Egyptiens considéraient cette résine au parfum subtil et balsamique plus précieuse que l’or. Elle était donnée par ailleurs en offrande aux dieux.
L’oliban ou «encens véritable» est reconnu par les trois grandes religions monothéistes qui en brûlent lors des prières dans les lieux de cultes. Les bouddhistes aussi en usent beaucoup pour parfumer leurs temples. Chez nous, la variété du Boswellia carteri est très prisée; elle est utilisée en fumigations dans les maisons pour les parfumer et en chasser les mauvaises ondes, mais aussi par les gnaouas dans leurs soirées.

Dans d’autres pays, on se soignait avec les fumigations d’oliban. Européens, Africains et Arabes du Moyen-Orient lui reconnaissaient des vertus purifiantes, sédatives et antidépressives, mais attention, à trop fortes doses, il peut être psychotrope. Certaines études scientifiques démontrent récemment que la fumée dégagée par trop d’encens dans un espace réduit et peu aéré serait chargée en benzopyrène, une substance cancérigène. On ne sait pas si c’est de la résine d’oliban dont il s’agit ou de l’encens en bâtonnets. Par contre, la médecine phytothérapique dans le monde utilise encore l’huile essentielle de la résine d’oliban pour ses propriétés hautement bénéfiques pour la santé. Elle est reconnue comme étant souveraine pour stimuler les défenses immunitaires, mais aussi pour soigner les infections respiratoires, les rhumatismes et les leucorrhées. Il est très favorable aussi pour les problèmes d’expectoration, d’arthrite, de maladie de Crohn, d’inflammations ou de douleurs. On dit aussi qu’elle aurait un pouvoir hautement cicatrisant, capable de stopper les saignements. Avec de la résine d’oliban, on fait des pansements pour soigner les caries. Il existe des gélules à base d’oliban pour soigner l’asthme et les rhumatismes, le diabète et la mauvaise haleine. L’extrait d’oliban entre également dans la composition de certaines crèmes de beauté et dans certains parfums. On dit aussi que mâcher de l’oliban rend aimable. On les attend alors les «chwings de hssalaban» et ça urge!

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.