dimanche 20 août 2017

Croire en 2015 ?

La semaine est propice aux vœux.
2014 s’en va, 2015 arrive… Celui qui ne souhaiterait pas la bonne année à son prochain serait un rustre.
Commençons donc par les vœux.
Des voeux de santé avant tout, car sans une bonne santé, tout le reste ne vaudrait rien. Ceux qui ne le savent pas le réalisent quand ils la perdent. Priorité donc à la santé (eh oui, les sceptiques ! A quoi cela vous servirait-il d’avoir tout l’argent que vous mettez en tête de vos souhaits si vous êtes cloués au lit, invalides et inconscients ?).
Des vœux de bonheur, en général et la réalisation de tous les autres vœux, comme un emploi pour ceux qui n’en ont pas, la réussite professionnelle pour ceux qui en ont…
Voilà qui est fait.
Rien ne garantit que les vœux, formulés ou reçus, seront exaucés. Mais ils sont prononcés avec toute la foi que procure l’espoir. Alors, on y croit.
Pour 2015, cependant, il y a des vœux qui semblent fortement compromis, voire totalement irréalisables.

Impossible d’espérer un définitif retour de croissance dans les pays qui l’avaient connue. En 2008, les requins de la finance ont sapé les bases de ce vœu-là pour longtemps.
Impossible d’installer la paix au Proche Orient, avec deux Etats indépendants –Palestine et Israël- qui se respecteraient. Cela fait plus de 60 ans que le monde attend cela. Vainement.
Impossible d’arrêter la folie meurtrière en Syrie, en Irak, voire en Libye. En attendant, chaque jour, des citoyens, pris au piège de cette folie, en portent la marque dans leur chair, ou la payent de leur vie.
Impossible de ramener à la raison tous les nervis qui prétendent agir au nom de l’Islam, alors qu’ils multiplient les assassinats, les viols et les attentats, créant la haine autour de la religion qu’ils disent vouloir défendre et sublimer.
Daech, Boko Haram et autre Talibans, ne disparaîtront pas d’un claquement de doigts, pour laisser la planète en paix et les croyants vivre leur foi dans la sérénité.
…Et impossible d’échapper à toute cette bêtise humaine, même quand on n’est pas directement concerné !
Alors, croire en 2015 plus qu’en 2014 ?
Oui, si l’on décide, après avoir formulé ses vœux, de se battre pour les réaliser.
Se battre pour les objectifs que l’on s’est fixé. Se battre pour les nobles valeurs que l’humanité a en partage. Ne pas désespérer du triomphe de la raison. Ne pas abdiquer. L’important n’est pas tant le résultat du combat que le combat en lui-même. Car on peut perdre des batailles et finir par gagner la guerre.
Si l’on croit en tout cela, alors, on peut croire en la magie de l’année qui commence…
Bonne année 2015 !

Bahia Amrani

Voir aussi

Elections 2016 : Ces deux ruptures…

En observant les législatives du 7 octobre 2016 qui se préparent au Maroc, tout analyste attentif peut constater deux ruptures avec les autres élections que le pays a connues.

Un commentaire

  1. Bonne année à vous aussi !
    Je pense, comme vous, que ça ne peut que s’améliorer,
    pour cela, il ne suffit pas d’espérer, il faut travailler dur,
    bien, et au moindre coût.
    Merci … !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.