mardi 19 février 2019

«Les Panafricaines» se mobilisent

Après le débat ayant marqué l’ouverture de la deuxième édition du forum «Les Panafricaines», les congressistes ont poursuivi leurs travaux avec l’organisation de panels, dont les thèmes ont été présentés et fait l’objet d’un vote transparent.

Au nombre de six, les panels se sont articulés autour des thèmes suivants: «Quel traitement journalistique des questions migratoires?», «Mineurs en errance, comment cerner un phénomène complexe?», «Mobilités féminines: une nouvelle dynamique migratoire», «Migrations climatiques et sécurité alimentaire», «Migrations intra-africaines: une chance pour le développement» et «Migrations africaines: de l’importance de disposer de données fiables».

Des solutions concrètes 

Pour «Les Panafricaines», ces ateliers ont été l’occasion d’apporter des propositions concrètes, pour mieux cerner les vrais contours de la migration africaine, avant de pouvoir en donner une nouvelle image plus réaliste et faire entendre la voix du continent à ce sujet. Collectées et hiérarchisées par les chefs des panels précités, ces propositions ont été présentées lors de la séance plénière marquant la deuxième et dernière journée du Forum. Ainsi, les chefs des six ateliers thématiques organisés la veille, accompagnées d’experts, ont défendu, samedi 27 octobre 2018, la cause qu’elles ont choisi de défendre, tout au long de l’année, auprès des institutions aussi bien continentales qu’internationales. Leurs plaidoyers, accompagnés de projections de vidéos témoins, ont permis de mettre en évidence les pistes d’action privilégiées, pour un traitement nouveau de la migration en tant que phénomène complexe.  

Après les plaidoyers, le vote 

Après les exposés présentés par les responsables des panels thématiques, «Les Panafricaines» ont procédé à un vote électronique, dans le but de hiérarchiser les priorités de leur plan d’action 2018-2019. Un vote a permis de situer la migration féminine en tête des priorités, avec 22% des suffrages. La problématique du «Traitement journalistique de la question migratoire» a obtenu 18%, suivie de la thématique sur «l’importance de disposer de données fiables», ex aequo avec le thème des «Mineurs en errance», avec 16% des voix. Le thème de la «Migration climatique» a, quant à lui, obtenu 14% des voix, suivi de la problématique des «Migrations intra-africaines» (13%). Une fois les priorités d’action définies, la présentation des conclusions du sixième et dernier atelier, consacré aux structures et au modèle organisationnel du réseau «Les Panafricaines», a permis d’expliquer le système de fonctionnement qu’adoptera le réseau, afin de réaliser les objectifs fixés.

Ainsi, le souhait exprimé par «Les Panafricaines» était de voir ce groupement de femmes journalistes d’Afrique se développer et croître davantage, pour inclure encore plus de professionnelles des médias, notamment à travers un système de parrainage.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

2ème Forum des «Panafricaines» Un débat passionnant

De G. à D.: Ana Fonseca, Raffaella Maria Consentino, Patrick Otim, Driss El Yazami, Larry …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.