mardi 23 octobre 2018

Gouvernance : Sur la base d’une approche participative

La gouvernance des programmes de la 3ème phase de l’INDH sera basée sur une approche participative, progressive et globale, incluant la population, les élus, les associations et l’Administration, une gouvernance territoriale, la convergence des projets et initiatives publics, l’amélioration du suivi et de l’allocation des ressources et la complémentarité entre l’INDH et les mesures prises par l’Etat, dans une logique qui ne se substitue pas aux programmes sectoriels.

Ainsi, la concrétisation des programmes de la nouvelle phase se fera selon une méthodologie basée sur une gouvernance novatrice et créative, visant à atteindre davantage de cohésion et d’efficacité et ce, à travers plusieurs piliers, notamment l’adoption d’une culture participative, le renouvellement des mécanismes de gouvernance, l’adoption de la politique contractuelle et du système de partenariat renouvelable et la consécration de la gestion intégrée des projets pour assurer une convergence entre les différents programmes sectoriels des établissements de l’Etat et des collectivités territoriales.

En effet et en harmonie avec les nouveautés de la régionalisation avancée et de la décentralisation administrative, il sera procédé à la redéfinition des missions des instances de gouvernance actuelles, de manière à assurer une efficience et une efficacité au sein de leurs territoires.
Sur le plan local, le Comité local de développement humain sera chargé de préparer un diagnostic participatif et d’identifier les besoins exprimés par les habitants; alors que le Comité provincial aura pour mission d’élaborer le programme de développement humain étalé sur plusieurs années et le contrat-programme y afférent, en plus du suivi de l’exécution des projets et la réalisation de rapports sur leur mise en œuvre.

A son tour, le Comité régional de développement humain veillera à assurer la cohérence globale des initiatives provinciales et à allouer les fonds de l’Initiative en tenant compte de la priorité des programmes adoptés.

Et le financement?

Pour ce qui est du financement, le lancement de la 3ème phase de l’INDH 2019-2023 nécessitera une enveloppe estimée à 18 MMDH, dont 4 milliards seront alloués au programme de résorption du déficit enregistré en matière d’infrastructures et de services de base dans les zones les moins équipées, 4 milliards seront consacrés au programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité, 4 milliards seront alloués au programme d’amélioration des revenus et d’intégration économique des jeunes et 6 milliards seront mobilisés pour le programme d’appui pour le développement humain des générations montantes. Ce programme sera financé à hauteur de 60% par le budget de l’Etat, de 30% par le budget du ministère de l’Intérieur, à travers la Direction générale des collectivités locales et de 10% par la Coopération internationale.

HD

Voir aussi

Ecole : La réforme en marche !

Apparemment, la réforme de l’école, voire du système éducatif, dans sa globalité est bel et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.