mardi 17 octobre 2017

Tomber des «nues»!

On croit rêver: une file de femmes nues -ô, combien sexy!- se promenant en toute liberté dans la rue. De jolies jeunes femmes qui se baladent dans la gracieuse tenue d’Eve, au milieu d’une ville pour faire…

Non pas le trottoir! Aucun pays n’est encore assez «tolérant» sur les mœurs pour se permettre une telle légèreté. Quelle joie! On dirait qu’il a plu des femmes-nues! Des femmes qui donnent d’ailleurs bien des envies… Mais, que cesse ce délicieux délire!
Ces femmes, disions-nous, ne faisaient pas le trottoir, mais de la promo. Elles tournaient une pub pour une célèbre marque de «jeans», ces vulgaires et trop populaires «pantalons» qui voulaient devenir tellement légers qu’on ne les sentirait même pas quand on les porte!
La «nuance» pas trop nuancée, ni même bien pensée, n’était du goût ni des autorités de la ville, ni de ses citoyens. Et pourtant, ça se passait dans une ville de Belgique! Qui a dit qu’en Europe, on était libre de faire ce qu’on voulait? Alors que des célibataires endurcis commençaient sérieusement à repenser leur situation… Maintenant qu’il pleut des femmes (et nues de surcroît), l’acte n’allait pas être sans conséquence pour ces pauvres «nanas» qui ne faisaient en fait que leur «beau» et «sale» boulot d’actrices… C’était une pub de jeans pour laquelle il fallait oser, certes, mais pas au point d’entreprendre la réalisation du clip sans avoir demandé une permission de tournage! Une permission d’ailleurs refusée par des communes Belges (qui se respectent)… Et l’entreprise a ainsi décidé de faire fi des interdictions à répétition. Elle a jeté son dévolu sur une commune devenue le théâtre d’un tournage sauvage et dénudé. D’après les témoins des enregistrements, il s’agit bien d’un cas d’indécence publique. Le buzz a ainsi fini par mal tourner! En effet, les jeunes femmes du clip risquent une peine d’emprisonnement de 8 jours à un an, assorti d’une amende de 26 à 500 euros pour être apparues nues sur la voie publique! «Elles ne sont pourtant restées nues qu’une petite minute et c’est la chose la plus excitante, sur le plan professionnel, que j’ai faite jusqu’ici», se défend le producteur. Excitante, peut-être, mais pas vraiment pour ces femmes ou encore pour la marque qui est aussi accusée de concurrence déloyale.
Alors, avant de mettre un «jeans» aussi léger soit-il, assurez-vous que vous le portez bien, au lieu de… tenter l’expérience pour un «nu» ou pour un «nom»!

Voir aussi

SAM’inspire!

Dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l’amour en pleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.