jeudi 17 août 2017

Drôle d’affaire!

Une jeune fille de 25 ans était à la recherche d’un mari riche. Elle écrit à un cabinet conseil en investissements pour demander des conseils en vue d’épouser un homme très riche, précisant qu’elle est bien élevée, qu’elle a de la classe et qu’elle souhaite se marier avec un homme qui gagne au moins un demi-million de dollars par an. Un banquier lui a donc ainsi répondu: «J’ai lu votre courrier et, après avoir longuement étudié votre demande, c’est avec grand soin que je me suis livré à une analyse financière de la situation. Premièrement, je ne vous fais pas perdre de temps, puisque moi-même je gagne plus de 500.000 dollars par an. Laissez-moi résumer simplement les faits: Vous mettez votre beauté physique et je mets l’argent. Malheureusement (pour vous), ceci est une bien mauvaise affaire.

Il est certain que votre beauté va s’étioler et va un jour disparaître alors qu’en même temps, mes revenus et ma fortune continueront très probablement de croître. Ainsi, en termes économiques, vous êtes un passif qui subit une dépréciation et je suis un actif qui produit des dividendes. Vous subissez donc une dépréciation, mais comme celle-ci est progressive, votre valeur diminue de plus en plus vite! Vous avez aujourd’hui 25 ans, vous êtes belle et sans doute le resterez-vous durant les 5 ou 10 années à venir. Mais chaque année un peu moins et, quand vous vous comparerez à une photo prise aujourd’hui, vous constaterez combien vous avez vieilli. Cela signifie que vous êtes aujourd’hui dans la ”phase de croissance”. C’est donc le bon moment pour être vendue, mais non pour être achetée. Celui qui vous possède aujourd’hui a intérêt à vous avoir en «trading position» (position de vente) et non dans «buy and hold» (acheter et conserver). C’est pourtant ce que vous offrez. Par conséquent, le mariage (qui est un ”buy and hold”) avec vous n’est pas une bonne affaire à moyen ou à long terme. En revanche, la location pourrait être, en langage commercial, une affaire raisonnable que nous pouvons discuter. Je pense que, si vous fournissez la garantie ”bien élevée, avec de la classe et merveilleusement belle”, je pourrais très probablement être le locataire de ce ”produit”. Cependant, je souhaite faire, ce qui est une pratique habituelle en affaire, un ”test drive” avant de concrétiser l’opération. Comme le fait de vous acheter est une mauvaise affaire pour cause de dévaluation croissante, je vous propose une location d’une durée pendant laquelle le matériel est dans un bon usage».

Voir aussi

SAM’inspire!

Dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l’amour en pleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.