lundi 23 octobre 2017

Solidarité avec Rahma : Femme ne veut pas dire esclave !

Lors de la Journée mondiale de lutte contre la femme (mercredi 26 novembre) un reportage a été diffusé dans le journal télévisé (en langue française) sur Al Aoula. C’est l’histoire de Rahma, âgée de 36 ans et originaire de la ville de Sidi Slimane qu’elle a quittée pour s’installer à Tanger. Elle est opératrice dans une boîte exerçant dans l’industrie automobile. En se mariant, elle n’avait qu’un souhait: créer une famille et vivre dans la stabilité.

Sauf que, dès les premiers mois, la jeune femme a été désagréablement surprise par le comportement agressif de son conjoint. Elle vivait la violence au quotidien jusqu’au jour où elle est arrivée à une certitude, que la vie commune n’était pas possible avec cet homme. Ce qui l’a poussée à lui demander le divorce. Elle a quitté le foyer conjugal pour celui de ses parents à Sidi Slimane. Mais l’époux est arrivé à la convaincre de revenir. En regagnant la demeure conjugale à Tanger pour une nouvelle chance, Rahma était loin d’imaginer que le pire l’attendait.
Le mari est rentré en compagnie d’un homme. Il l’a attachée avec une corde en la menaçant d’un grand couteau. Les deux hommes ont commencé à boire de l’alcool devant elle tout en consommant de la cocaïne. En manque de drogue, le mari a envoyé son ami s’en approvisionner puis a commencé à exercer toutes sortes de tortures sur sa victime. Elle a été frappée et violée par son mari à plusieurs reprises… Une fois son ami revenu, le mari l’a exhorté à avoir une relation sexuelle avec elle en lui expliquant qu’il s’agissait juste d’une maîtresse à qui il voulait donner une leçon. Son ami a refusé d’obtempérer. Il a couvert d’un drap le corps sanglant de Rahma et s’est retiré en la laissant avec son bourreau…
L’époux a poussé le sadisme jusqu’à faire prendre à la victime une «douche» d’acide, de la tête aux pieds. Rahma a essayé de s’enfuir depuis le balcon de la maison en se jetant du 4ème étage. Le reste, la victime ne s’en souvenait pas: quatre jours dans le coma.
Plusieurs fractures et blessures profondes ont été relevées sur son corps et elle a besoin de plusieurs interventions chirurgicales. Ce mari, enragé et dénué de toute humanité, s’est acharné contre sa femme tout simplement parce qu’elle avait osé demander le divorce. Il a été arrêté par la police. Rahma est actuellement hospitalisée et ses collègues, profondément choqués, ont lancé un appel pour lui venir en aide et lui procurer, notamment, un avocat et un soutien psychologique. Les internautes aussi se mobilisent via les réseaux sociaux pour créer une chaîne de solidarité.

Voir aussi

USA : Un Jihadiste marocain libéré…

Le Pentagone a annoncé la libération du Marocain, Younès Abderrahmane Chekkouri, détenu au camp X-Ray …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.