vendredi 18 août 2017

Homage à Brahim Bouarram…

Un hommage a été rendu par la maire de Paris, Anne Hidalgo, ce vendredi 1er mai, à la mémoire du Marocain Brahim Bouarram, jeté dans la Seine il y a 20 ans par un militant du Front national dans la capitale française. Le 1er mai 1995, Brahim Bouarram, âgé alors de 29 ans, avait été poussé dans la Seine, à proximité du pont du Carrousel à Paris, par un manifestant d’extrême droite, en marge du défilé du 1er Mai du Front national. En 2003, le maire de Paris de l’époque, Bertrand Delanoë, avait honoré sa mémoire par la pose d’une plaque commémorative sur le quai de la rive droite de la Seine.

L’actuelle maire de Paris s’est recueillie devant cette plaque et a déposé, au nom des Parisiens, une gerbe rendant hommage à la mémoire du disparu. La cérémonie de commémoration s’est déroulée en présence des deux fils du défunt et d’un collectif d’associations qui ont exprimé leur consternation et leur indignation devant un acte de nature raciste.
La mort de Brahim Bouarram est devenue un symbole de la lutte contre le racisme. Chaque 1er mai est l’occasion pour de nombreuses associations de se recueillir et de lui rendre hommage sous le pont du Carrousel.

Voir aussi

USA : Un Jihadiste marocain libéré…

Le Pentagone a annoncé la libération du Marocain, Younès Abderrahmane Chekkouri, détenu au camp X-Ray …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.